L'apprentissage des petits aliens (11/14)

Publié le par Aurélia LEDOUX

L'apprentissage des petits aliens (11/14)

Message du Professeur Zolmirel

 

Notre visite passionnante du convertisseur delta se poursuivit. Xillia expliqua que les résidus, les mâchefers étaient triés. Le métal recevait un traitement particulier. Quant aux cendres et autres résidus impurs, ils étaient broyés finement et triés, chose impensable, grain par grain, pour passer au travers d'installations électrolytiques avec de hautes barrières de cohérence microcristalline. Un ordinateur très précis déterminait la nature de chaque fragment et orientait ce dernier dans une chaîne de remolécularisation.

 

Un procédé analogue était appliqué concernant les eaux impures. Celles-ci étaient évaporées entièrement et les résidus organiques en étaient ôtés. Ensuite, les boues étaient dirigées vers un extracteur de limon. Le limon était la partie fertile de la boue, l'autre partie, métallique, minérale ou plus rarement nocive, était dirigée vers un autre séquenceur. Les eaux gravement souillées étaient très rares sur notre monde, chaque maison comportant sa propre installation. Mais nous achetions de telles eaux à des peuples incapables de la retraiter, en échange de semis de plantes rares, de nouvelles inventions spatiales, ou simplement d'accueil de nouveaux chercheurs sur leur monde ou le nôtre. Une telle collaboration nous enchantait. Ces peuples étaient absolument ravis de se voir proposer le recyclage de toute leur eau. La plupart du temps ces eaux provenaient de navires gravement endommagés. Les ions métalliques qui s'y déversaient étaient très dangereux pour la vie. Notre devoir était de nettoyer ces épaves en vue de leur remise en état.

 

A d'autres reprises, il nous fut demandé de nettoyer l'eau de lacs entiers suite à des catastrophes naturelles. Ces lacs étaient intégralement vidés par des porteurs lourds. Ensuite, la vase était amendée avec des bactéries spéciales, ou des algues, qui devaient fixer les polluants. Ces algues prospéraient, puis dépérissaient sitôt les polluants ôtés. Il nous suffisait de les récolter, puis de les exposer à des flux de bactéries pour les décomposer. Ensuite, les métaux lourds et autres hydrocarbures éventuels pouvaient être retraités.

 

Xillia nous montra une rampe servant à retraiter les hydrates de carbone, autrement dit, les huiles. Une rampe était consacrée au traitement des huiles minérales, une autre à celui des huiles organiques employées en cuisine. Les graisses en pâte, et notamment le goudron, avançaient sur une autre rampe, consacrée aux hydrocarbures solides, dont l'usage avait été banni dans toute la galaxie. Ce goudron était précipité dans un étage fort lumineux du convertisseur servant à le démoléculariser entièrement, puis à le transformer en carbone pur, soit en charbon, soit en diamant. Le charbon était employé pour modifier certains alliages métalliques. Son extraction, très polluante et sévèrement réglementée, n'avait été autorisée qu'en certains lieux, comme les épaves stellaires. Le charbon était autrement fabriqué sur des rampes automatisées à partir de déchets organiques, le bois, les résidus alimentaires et les huiles de cuisson. Bref, notre monde fourmillait de technologies capables de corriger le problème de la pollution et de transformer un composé nocif en à peu près n'importe quoi d'inoffensif.

 

 

Nous sommes arrivés à la fin de cette visite fabuleuse. Xillia nous montra fièrement les rampes d'arrivée. Une jeune fille avenante contrôlait le chargement d'un vaste navire. Des plaques de cuivre amélioré s'y déposaient, en s'empilant avec grâce sans le moindre bruit. Une autre jeune fille très légère agissait de même sur des plaques de titanium ultra, des barres d'étain et aussi, des parements d'astrocéramique blanche, destinés à rénover des navires entiers.

 

  • Cette livraison est destinée aux chantiers stellaires. Les installations alchimiques tournent nuit et jour, lorsqu'un croiseur est sur le point d'être démantelé, puis réassemblé, exposa notre amie.

     

Je souris en constatant que les jeunes filles empilaient les blindages avec une merveilleuse aisance due à l'usage de l'antigravité.

 

La visite étant achevée, Xillia nous ramena en un petit salon douillet, duquel nous avions vue sur toute la vallée. Un va et vient incessant de petits transports et de cargos imposants se déroulait. Un croiseur géant se positionna à la verticale du site et aspira la cargaison dans un ascenseur gravitationnel. Le nez collé au vitrage, Nerti et Zilner suivirent toute la manœuvre avec émerveillement.

 

  • Je suis soulagé que les enfants soient redevenus plus tranquilles, soupira Amoni à mon égard.

  • Ils vous aiment, ami, lui dis-je. Et moi également. Vous êtes un très grand alien de science avisé. Vos enfants sont heureux avec vous. Leur révéler leur passé perdu leur a montré tout ce à quoi ils avaient échappé. Chez eux, le travail est difficile, dangereux. Les installations que nous venons de visiter sont absolument inoffensives, pour nous et les nôtres.

  • C'est bien vrai, expliqua Dorian. Le principe de la fusion froide y est appliqué. La réaction peut être interrompue à tout moment, lorsque le convertisseur a besoin d'être intégralement nettoyé et inspecté. L'usage de l'antigravité est effectué en permanence, mais les circuits amenant des liquides ont besoin d'être vérifiés.

  • Je croyais que cette installation comportait des tapis roulants ? s'étonna Amoni.

  • Oui, pour le bois, les containers aussi. Mais d'autres tapis permettent d'élever de grandes quantités de gravats par lévitation. Cet usage garantit que le sable n'aille pas endommager les installations, assura Xillia. Tous les containers sont garnis d'un revêtement spécial autonettoyant, qui empêche que les éléments sales s'y incrustent. Une installation spéciale assure l'acheminement des cuves domestiques et leur décontamination complète.

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article