Soyez pleinement heureux dans ce que vous faites

Publié le par Aurélia LEDOUX

Soyez pleinement heureux dans ce que vous faites

Peu importe ce qu'en dira l'autre

 

Message de Catherine

 

 

« De nouveau, me voici pour te donner un message. J’attends avec patience et le moment opportun sonne comme une clochette en mon esprit !

 

Nous du Haut Plan de l’après-vie, sommes toujours omniscients. Nous savons exactement ce qui arrive, à ceux avec lesquels nous avons tissé des liens étroits.

 

D’une certaine manière, même si notre famille est un peu dispersée, elle garde des liens profonds.

 

Quelquefois, les êtres choisissent un autre chemin. Ils choisissent de s’éloigner de ceux qu’ils aiment pour oublier le passé, car cela leur est plus facile pour avancer. Ne leur en voulez pas trop. Ils font du mieux qu’ils peuvent. Cela est valable pour chaque personne qui lira ce message. Nous invitons cette personne à pardonner, nous lui disons qu’il faut passer au-delà des remords des regrets, de tout ce qui ronge.

 

Car à quoi bon se reprocher amèrement de n’avoir pas suivi tel ou tel chemin, et à quoi bon le reprocher à l’autre ?

 

Cela, ce sont des choses du passé, maintenant, il est toujours possible de renouer avec cette personne. Une telle action permettra de faire d’autres choses, si l’on en a envie.

 

Autrement, il vaut mieux se consacrer à d’autres relations nouvelles, plaisantes, simples et joyeuses, qui ne demandent pas autant d’investissement émotionnel.

 

Je veux parler bien sûr de ces personnes qui se vexent, se braquent pour un rien, et qu’il faut toujours songer à ménager, ou à défroisser !

 

Que de repassage nécessaire pour lisser ces liens et tenter de les garder intacts !!!

 

Oui, j’étais de celles là autrefois, et je me fâchais parfois sans raison, par caprice ou tout simplement parce que j’éprouvais facilement de l’ennui. Je peinais parfois à m’extasier devant le spectacle de la nature, ou à trouver certaines choses simplement émouvantes, formidablement bien agencées entre elles, parfaites.

 

La fascination n’était pas mon état d’esprit le plus fréquent.

 

Alors, je vous dis ceci, vivez vos passions, soyez fascinés par la vie, par chaque journée ! Que vous soyez passionnés par l’étude des papillons, par la broderie, la cuisine, ou la mécanique !

 

Et peu importe ce qu’en dira l’autre. Soyez pleinement heureux dans ce que vous faites, ne laissez-pas les esprits rabat-joie vous dicter votre conduite, ceux que tu appelles les briseurs de rêve.

 

Cela est valable aussi pour vos enfants, lorsqu’ils sont bien dans leur univers, laissez-les un peu tranquilles ! Ne les collez pas trop !

Oui, j’étais une de ces mères trop accaparantes avec mon fils, même si, il est vrai, je lui ai offert beaucoup, beaucoup d’amour, et même si je continue de la faire !

 

Quelle joie cela est pour nous d’envoyer cet immense amour à tous ceux que nous ressentons directement par l’esprit. Nous pouvons les voir, mais eux ne le savent pas. Ils sentent parfois notre présence, un peu loin de leur vie quotidienne, mais toujours attentive.

 

C‘est un petit clin d’œil que nous leur faisons. Nous sommes là à les veiller sagement, à nous réjouir de tous leurs succès.

 

Que de joie il vous faudrait ressentir, lorsque l’image d’un être aimé surgit en votre esprit. Cet être a aussi besoin de vous parler.

 

Et il faut vous préparer à ce que cela se produise de plus en plus.

 

Si vos êtres chers vous manquent beaucoup, vous pouvez imaginer qu’ils se tiennent auprès de vous et leur parler, ils entendront.

 

Vous pouvez le faire à voix haute, ou en pensée.

 

Mais si vous parlez tout seul, il ne faut pas que votre entourage s’en aperçoive, bien sûr !!!

 

Nous vous envoyons de nombreuses pensées d’amour et de tendresse. »

 

La suite de ce texte est disponible juste ici :

 

Restaurer le patrimoine génétique des champs

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 


 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article