LES DIMENSIONS SUBTILES DE LA TERRE

Publié le par Aurélia LEDOUX

LES DIMENSIONS SUBTILES DE LA TERRE

Des êtres supérieurs communiquent avec nous pendant notre sommeil

Vous commencez sans doute petit à petit à percevoir que de nouvelles possibilités vous environnent. Vous décelez ces possibles inespérés chez vous même, mais également chez vos proches, qui s’en montrent agréablement étonnés.

Tout cela ne peut qu’engendrer d’heureux rapprochements avec les êtres qui vous sont les plus chers.

Les mois qui se sont écoulés vous ont permis de mettre de l’ordre dans vos pensées et il vous arrive par moments d’y voir plus clair.

Vous avez en vous-mêmes, inconsciemment ou non, activé les clés de réalisation futures de vos véritables objectifs.

Tous vos rêves d’enfants enfouis ressurgissent par instants, engendrant un brouillage du temps. Tous ces flashbacks inopinés vous intriguent.

Le temps en effet, ne cesse de s’étioler devant nos yeux, et, tandis que nous nous plongeons dans une action, nous constatons qu’il passe à un rythme effréné.

Il en est de même autour de moi, et nombre de personnes sont bien surprises de cette faculté du temps à filer entre les doigts.

Il devient, entre ces perles de temps suspendues, lors du sommeil conscient, possible de percevoir dans une lucidité fluctuante, des situations saisissantes qui ont lieu sur d’autres plans vibratoires, d’autres époques, ou d’autres mondes.

N’ayant pas une connaissance suffisante de ces processus, je ne puis me risquer à en parler plus avant de manière scientifique.

Je dirai simplement que les moments de la journée où de très belles visions se superposent à la banalité du quotidien et viennent le magnifier, sont de plus en plus fréquents.

J’espère qu’il en est de même en ce moment pour chacun de vous, chers amis lecteurs.

Les instants fugaces où il m’est permis de discerner ces autres endroits entre les chronons évènementiels de la réalité vacillante m’émerveillent de bien des manières.

Voici l’un d’entre eux en particulier.

Cela s’est déroulé au cours d’un demi-sommeil très étrange.

Je suis allongée, et une partie de moi même sait que mon corps endormi se repose, tandis que l’autre s’échappe en hauteur.

Je vois alors la courbure du globe terrestre, la Terre et son atmosphère. L’atmosphère est de couleur bleu et violette. Autour de cette atmosphère existent d’autres couches moins denses, peut-être ce que les spécialistes appellent l’éther. Deux couches en particulier, une jaune et l’autre rose, attirent mon regard.

Je m’approche et réalise qu’un être immense se tient devant moi. L’être agit entre l’esprit des hommes endormis et la Terre. Il ré harmonise, revitalise, le corps physique de la planète et de ses habitants.

L’être est très heureux et extrêmement serein. Son âge est immense. Je ne saurai dire s’il s’agit d‘une entité masculine ou féminine. Cela n’a que peu d’importance je suppose, tant son âge est vénérable. L’être est vraiment immense, il est en relation avec les arbres, et les vents, il parcourt les zones éthériques de notre globe.

Je vois des paysages splendides baignés de lueurs dorées se révéler à mon regard; tout est d’une telle beauté que je peine à décrire ces endroits avec des mots.

Les fleurs sont immenses, et poussent à tous les niveaux de la végétation. Il existe je crois, des variétés de mousses et de lichens qui engendrent des fleurs. Oiseaux et insectes abondent, de nombreux animaux, tels que cerfs biches, chevreuils, lapins, mais aussi panthères et éléphants existent en harmonie.

Les grands êtres parcourent ce monde paradisiaque. Ils s’occupent de maintenir les orages à distance. Les orages sont souvent causés par la souffrance à notre niveau, m’expliquent-ils.

Mais ils sont confiants. Ils affirment que cela est véritablement merveilleux, car de plus en plus d’humains deviennent conscients de leur lien vital avec la nature. Une très belle avancée s’est produite au cours des derniers mois.

De plus en plus de personnes protègent les animaux, les oiseaux, les dauphins, mais aussi les forêts, les montagnes et les mers.

Il dit que le processus avance bien, et que bientôt nous serons amenés à avoir une interaction consciente avec eux.

Il se passe quelques chose de très surprenant. Lorsque je me trouve à la limite du plan rose, soit au niveau du plan doré, le niveau rosé supérieur devient éthéré. Sitôt que j’entre complètement au niveau du plan rosé, il devient « matériel », en tout cas semblable à un paysage terrestre, mais en bien plus lumineux.

Le grand être, du même coup, en vient à avoir la taille de quelqu’un d’ordinaire.

C’est un tel flamboiement de couleurs que je constate un fait important. Il n’existe pas d’ombrage. Le noir, le gris et le brun, sont des nuances quasi absentes, tant tout rayonne de lumière.

Les grands êtres sont vêtus de draperies claires, en tissu orné de motifs floraux. Ils flottent et peuvent se déplacer à toute allure, ou bien très doucement, suivant leur pensée.

Je demande aux grands êtres s’il existe un rapport entre eux et les anges, ou les grands elfes, des éclairs gigantesques décrits par les météorologues et qui peuvent atteindre 80 km de long.

Je suis curieuse de savoir si de tels éclairs sont les signes de leur manifestation.

Ils me précisent qu’ils sont là pour nous aider et soigner la Terre, ils sont juste sur le plan supérieur.

GRANDS ELFES

GRANDS ELFES

Les grands elfes, sont « des décharges d’énergie fondamentale permettant à la Terre de rééquilibrer son potentiel électro magnétique ».

Ils sont le signe de la vie de votre planète, me dit un géant à la barbe rousse d’allure joviale.

Les expériences sauvages des scientifiques, qui ont arrosé les ceintures de van Allen avec des bombes nucléaires ont mis en lumière de tels flux régulateurs.

Les anges, ajoute t-il, sont vos gardiens, à tous et à toutes, gardiens de la pensée souriante, permettant l’éveil graduel de vos consciences.

« Beaucoup d’entre eux serait ravis de vous insuffler toujours plus d’énergie de lumière, mais ils savent qu’il faut un temps donné pour que votre éveil se produise, alors, comme ils vous aiment d’un amour infini, ils vous insufflent cette énergie graduellement.

Vous êtes à votre manière des grands êtres, les parties subtiles de vos corps spirituels sont immenses, et peuvent embrasser des hauteurs qui vous donneraient le vertige. »

Je vois en effet des êtres humains en voyage durant leur sommeil, ils sont clairs et translucides, chacun luisant d’un bel éclat irisé. Il est vrai que leur taille est immense. Les êtres humains en voyage sont emplis de curiosité, sereins et fort avenants.

La vision se poursuit et je me réveille trop vite.

Tout ce qui précède est un résumé bien lacunaire des splendeurs de ces mondes subtils où vivent les grands êtres de lumière. Leur degré d’omniscience et de sagesse est proprement renversant.

Je fais le vœu que vous puissiez vous souvenir de tout s’il vous est arrivé de leur rendre visite.

« Il existe nécessairement des possibilités. » Spock.

"Le possible est en toi, en vous tous, chers enfants de la Terre. Nul ne saurait se substituer à votre pouvoir divin, créateur.

Nous sommes seulement là pour vous montrer la voie. Nous pouvons vous guider, sur votre chemin vacillant, non nous substituer à vos actions.

Il vous appartient d’agir, pour le meilleur.

La lumière graduelle que nous déversons sur vous en permanence est là également pour ce faire.

Il reste encore du chemin, mais le voile s’amincit. Nous admirons et louons vos efforts. Chacun d’entre vous est soutenu au quotidien de bien des manières.

Intuitions fulgurantes et éclairs de votre pensée sommeillante seront de plus en plus fréquents.

Ne fuyez pas les jours à venir, ils sont une bénédiction et vous offrent le moyen de vous reconnecter à votre être intérieur et à votre Terre-Mère. Vous parvenez ainsi à franchir vos dernières épreuves.

N’avez-vous pas remarqué comme le monde est plus paisible au quotidien, comme les gens se prodiguent plus volontiers de la solidarité ?

La Nature resplendit particulièrement cette année.

La Mère est là aussi en chacun de vous. C’est d’elle que vous tirez votre souffle vital.

Beaucoup d’annonces ces derniers temps sèment la confusion dans votre esprit.

Ne croyez point ceux qui vous dessinent des lendemains obscurs emplis de désespérance.

Songez présentement que les films noirs, de sang, de souffrance et d ‘épouvante, engendrent des champs de pensée collectifs identiques néfastes pour votre Terre. De tels champs alimentent les conflits armés qui siègent dans certaines régions de la Terre.

Les pensées humaines ont une force immense. Visualisez des films qui vous font du bien, qui exhalent la bonté, le bonheur, l’humour, et votre vie sera meilleure. C’est aussi simple.

Fuyez ce qui déprime, restreint, fait douter, inhibe et démoralise.

Je parle également de vos chants, sempiternels refrains du malheur humain !

Que voilà de sombres mélodies !

Ecoutez des musiques légères et joyeuses, pleines d’entrain, vous verrez que vous vous sentirez plus en phase avec votre quotidien.

En concentrant votre temps et votre activité à ce qui vous fait du bien, cela vous permet de relâcher la tension intérieure, qu’il s’agisse du sport, de gymnastique douce, de détente et de méditation, tous les moyens sont bons pour vous aider à descendre vers votre moi profond.

Lorsque cela est le cas, vous réalisez alors dans un clair triomphant que rien ne vous est impossible, que nulle porte ne saurait vous se dérober à votre regard.

Vous alternez par des périodes de hauts et de bas.

Il importe en tout premier lieu de vous sentir en paix face aux tressauts du monde.

Votre plus grand pouvoir passe par la maîtrise de votre intériorité.

Sitôt que vous parvenez à créer la sérénité en vous-même, vous commencez à réaliser que des choses agréables surgissent devant vous, sans que rien ne puisse en augurer.

Tout cela vient à point et sert le meilleur en votre monde.

Ne vous souciez donc pas trop des divergences dans tout ce que vous entendrez.

Attachez-vous plutôt à reconnaître les écrits et les propos qui manifestent une certaine synchronicité, qui se rejoignent et qui parlent à votre cœur.

Le cœur sait ce qui est pur, il vous montre toujours le bon chemin. Si vous ne savez plus ou vous en êtes, alors suivez ce que vous dicte votre cœur.

Le vrai et le faux est avant tout une affaire personnelle. Il importe qu’une vérité soit reconnue comme telle seulement lorsque toutes les conditions préludant sa réalisation fructueuse soient réunies.

Il existe des vérités terribles qui ont fait trembler votre monde à plusieurs reprises. La plupart de l’ombre a été ôtée.

A présent, l’ombre résiduelle est celle que vous portez en vous-mêmes, celle de vos passés et de vos manques d’amour individuels. Vous êtes encouragés à laisser aller tout ce qui vous pèse, tout ce qui vous retient, à pardonner, dissoudre vos peurs pour avancer plus aisément.

Cette ombre sert d’abri et de lieu de sustentation à des êtres qui profitent de vous. Il en reste encore très peu. Sitôt que vos barrières internes auront fondu, ces êtres disparaîtront.

Vous ne devez point les condamner, mais les aimer.

Cela va vous paraître étonnant, mais ce que ces êtres sont, et ce pour quoi ils sont là, vise avant tout à révéler la pureté de chacun d’entre vous.

Plus vous enverrez de la lumière et de l’amour à ces êtres, que vous jugez comme des oppresseurs, plus vite votre avancée progressera.

Vous serez alors à même de voir s’ouvrir un monde nouveau, dont vous ne faisiez que soupçonner l’existence.

Pour l’instant, vous êtres comme Alice dans la salle sans issue, qui voit la porte et cherche à y entrer.

Vous savez que cette porte existe !

Cela est un grand pas.

Avec vous, pour que le meilleur s’offre à vos pas,"

Dorian, reçu par Aurélia,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur les grands elfes, blue jet et autres farfadets qui constituent des phénomènes météorologiques fascinants, je les invite chaleureusement à consulter ce site très bien fait :

http://eden-saga.com/fulgurologie-eclairs-elfes-farfadets-sylphes-rouges.html

Publié dans Messages

Commenter cet article