L'illumination de Mars (4/5)

Publié le par Aurélia LEDOUX

L'illumination de Mars (4/5)

Message du Guérisseur Lestrys

 

 

Notre petit voyage se prolongea agréablement. En soirée, des teintes orangées et pourpres allongèrent les ombres de manière faste sur chaque dune, la température en vint à descendre rapidement. L’œil collé au vitrage, le petit Stency admirait cette succession magnifique de teintes sur les reliefs alentours. Notre tracteur s'immobilisa juste au bas d'un défilé garni d'éboulis et prit son apparence de rocher. Darsimen montra sur un écran deux points qui approchaient : des drones de sondage.

  • Ils ne peuvent pas nous détecter, nous fit-il d'un air rassurant. Mais ne soyons pas trop téméraires, émit le sage en fermant tous les hublots.

  • Je berçais le petit Stency contre moi, qui observa les deux drones tourner autour de notre position comme des insectes, sur un écran de caméra.

     

La présence providentielle des éboulis effaçait toute trace de notre passage. La vénérable Semna, en alien experte du pilotage avait pris soin de dérouter nos poursuivants en noyant nos traces en une zone saline, loin au Sud. C'est cette direction que prirent les deux espions de métal.

 

Une nuit de repos paisible nous attendait. Chacun de nous se blottit sur une banquette et s'endormit.

 

Je plongeais en un rêve heureux, ma chère Célia tout près de moi, ouvrait mon esprit à quelque chose de bien plus vaste.

 

Il existait des êtres d'un âge immensément ancien sur cette planète. La vaine agitation militaire qui y régnait leur était parfaitement connue. Ces êtres savaient tout de nous également. Ils avaient de la sympathie pour notre mission. Ils nous montrèrent un grand nombre de camions militaires qui allaient certainement approcher de notre position.

 

Peu avant l'aube, effectivement, le sage Darsimen fit agir les caméras principales qui zoomèrent sur un objectif. Une vingtaine de camions avec des hommes hérissés d'armes, chacun portant un masque, défilèrent devant notre horizon.

 

  • C'est parfait fit le sage, ils vont dans la mauvaise direction. Nous les avons beaucoup impressionnés. Ils pensent que nous sommes des orpailleurs, des chercheurs de sélénium ou de terres rares. A présent nous allons traverser les « marais ».

 

Je m'interrogeais. Les marais étaient une zone ancienne garnie de sable présentement, mais qui, de manière saisonnière pouvait recevoir une quantité d'eau assez importante. Les caméras révélèrent un paysage clair garni de branches mortes au sol, blanchies par l'ardeur solaire, et d'arbrisseaux en mauvais état. Des cactus prospéraient en ce lieu, avec des plantes extrêmophiles garnies de tiges noires entrelacées. D'autres plantes à rhizomes possédant un système racinaire extraordinaire formaient des touffes de végétation, et buvaient l'eau que le milieu salin parvenait à fixer.

 

Notre petit groupe fut fasciné par cette végétation, il s'agissait pour nous d'un véritable trésor. La vie pouvait prendre des formes si extraordinaires !!!

 

Mon cher petit Stency demanda si nous pouvions sortir, juste admirer ces plantes. Et alors qu'il avait déployé ses sens d'alien, Darsimen accepta, car cette région était exempte de polluants. Fou de joie, mon petit Stency se mit à gambader sur le sol sablonneux, ravi de pouvoir enfin courir. Nous sommes demeurés à l'extérieur une vingtaine de minutes, le temps de bouturer ces plantes pour en prélever les parties les plus jeunes dans de grands bacs. Stency nous aida, marchant fièrement à nos côtés. Pour garantir notre sécurité, Célia avait déployé autour de nous une sphère irisée qui accompagnait nos pas.

 

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes : 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article