L'avertissement des aliens à propos de la télévision

Publié le par Aurélia LEDOUX

L'avertissement des aliens à propos de la télévision

Message d'Ektazzo

 

La société terrienne

 

Voici un autre message, je me présente devant vous. Je suis Ektazzo, votre ami.

De nouveau, je me tiens avec mes deux petits.

 

Le premier petit alien a le teint rosé et blanc crème, il est resplendissant de santé, et vraiment adorable. Le deuxième petit clone bleu pâle a bien guéri, les deux moitiés de son visage sont intactes, il sourit et peut marcher avec plus d'assurance. Il est encore choqué par sa blessure, mais il est plus assuré. Il tient la main du sage Ektazzo avec quelque crainte.

Ce sont deux très jeunes petits êtres emplis de pureté. Ils ont une pensée claire et joyeuse, comme les enfants savent le faire. Et surtout, il n'existe pas cette ombre qui peut survenir chez certains enfants, influencés défavorablement par la société vile dans laquelle nous nageons. Eux sont emplis de pureté. Les trois aliens sont légèrement luminescents.

Le sage Ektazzo reprend, il parle avec quelque gravité et quelque contrariété aussi. Je dirai qu'il est indigné, et la conversation tire un peu, car il veut dire beaucoup de choses en très peu de temps.

 

Je poursuis mon exposé sur les conditions de vie, d'esclavage, devrais-je dire, que les jeunes clones subissent sur mon monde. Je l'ai dit déjà, ils étaient créés pour servir, avec beaucoup d'avidité et d'«esprit de rendement» par des génies peu scrupuleux.

De la colère teinte ses propos, manifestement, et elle n'est pas feinte.

Sur votre monde, il en est de même, on prépare très tôt les enfants à devenir les futurs consommateurs, les futurs pions de la société-marketing perverse, qui emplit votre temps.

 

Je l'ai dit déjà, cette société est mauvaise, sans aucun rapport avec l’excellence des préceptes de votre antiquité. Oui, nous connaissons vos écrits, que ce soient ceux des Grecs, des Latins de haute pensée et au raffinement extrême. Leurs sociétés n'étaient point parfaites, mais visaient à s'améliorer, avaient un idéal.

La vôtre n'a plus d'idéal, celui-ci lui a été enlevé.

Voici pourquoi, il vous faut retrouver cet idéal, le trouver ou le recréer en vous et le réimplanter dans la société. C'est votre cœur qui parle, écoutez-le, amis de la Terre, il sait ce qui est bon.

 

Votre cœur vous dicte les plus hauts préceptes, il aspire à se comporter en adéquation avec votre âme, reliée en permanence à l'étincelle de vie originelle de ce quadrant, que certains d'entre vous nomment la Source.

 

Vous devez continuer à montrer l'exemple, prouver que vous êtes capables de faire mieux que cela, mieux que la télévision, bien mieux que tout ce que ces politiciens arrivistes s'attendent à vous voir faire, ou dire. Oui, nous pensons que vous êtes bien meilleurs, que vous pouvez tirer vers le haut tout un pan vacillant de votre monde.

 

Votre cœur, encore une fois, sait ce qui est bon. En mettant au premier plan la santé de l'être humain, en protégeant ce qui est sain, les sols, les écosystèmes, c'est votre futur que vous protégez. En confiant votre santé à des mains avisées, mais aussi, en protégeant vos enfants de tout le désordre psycho-émotionnel que véhiculent vos écrans, vous changez ce monde en mieux, vous changez ce qui va s'écrire demain.

 

Il importe que l'histoire, la nôtre et la vôtre, ne se répètent pas une deuxième fois, c'est pourquoi nous vous enjoignons de faire le bon choix, pour vos enfants.

 

Mes propos pourront paraître sibyllins, aussi je vais m'expliquer plus avant.

 

Comme je l'ai dit déjà, les nôtres, que beaucoup appellent aliens de Kolménide, ou « petits gris » sur votre monde, étions proches de vous autrefois.

 

Ma présence dans un vaisseau lumière n'est pas un hasard, je viens vous offrir ma connaissance et vous éclairer pour ceux qui ne le sauraient point encore. La télévision sur votre monde opère un lavage de cerveau massif sur les plus jeunes.

 

TANT DE PROGRAMMES ABBERRANTS, AFFLIGEANTS, POURRIONS-NOUS DIRE, QUE NOS PETITS NE REGARDERAIENT ABSOLUMENT JAMAIS.

 

Voici ce que j'ai à dire, car il est temps que vous refusiez de pareils agissements et ceux qui soutiennent cela.

 

Nous vous invitons à porter votre regard au delà, comme vous l'avez déjà fait.

 

En des temps anciens, les nôtres possédions une apparence humanoïde, certes plus menue que vous, mais avec des cheveux, et une allure presque semblable aux vôtres.

En quelques siècles, mon peuple, ayant abusé de l'usage de substances chimiques transgressives, telles que le pétrole, les fluides minéraux, mais aussi les radionucléides actifs, a perdu peu à peu son caractère auto reproductible, c'est à dire le fait de pouvoir donner la vie.

 

Les nôtres n'avions plus d'enfants ou très peu. Les génies ombrageux de ce temps ont fui notre sphère inhabitable, polluée et irradiée, dont l'atmosphère avait été gravement endommagée et ont résolu de concevoir de nouvelles formes de vie grâce au clonage. Ce clonage sans soins, fut désastreux au départ, les clones devenant au fil du temps de plus en plus parfaits, jusqu'au moment où ils nous supplantèrent en nombre et en efficacité. Très heureux de ces manipulations, nos généticiens ont joué avec nos chaînons d'ADN, afin de rendre notre espèce toujours plus habile, au plan intellectuel, au niveau du raisonnement logique.

 

La capacité de traitement de l'information des nôtres est vertigineuse. Nos esprits arides aimaient le calcul, les défis scientifiques et s'y attelaient avec un bonheur croissant. Ce qui au départ pouvait sembler une amélioration, nous poussa vers des dérives de plus en plus perverses. Une partie des généticiens obscurs prit le pouvoir à la tête de nos potentats, assujettissant peu à peu notre espèce à une forme de contrôle psychique et gériatrique, arbitraire.

 

Au fil des millénaires, notre peuple a cru dans le domaine de l'intelligence, de la survie en milieu hostile, au vide spatial. Jusqu'à perdre complètement tout semblant d'émotivité.

 

Nos enfants sont nés, de plus en plus parfaits, par parthénogenèse, les clones. Ces petits êtres au teint blanc avaient une capacité respiratoire stupéfiante, pouvant se contenter d'une atmosphère de plus en plus rare, peu de besoins nutritifs et peu ou pas de besoins de sommeil.

 

Jusqu'à ce que nous réalisions qu'une espèce, la vôtre, possédait un matériel génétique très important pour nos recherches. Votre planète était étroitement gardée et surveillé par des forces stellaires bien supérieures aux nôtres. Agissant par la ruse, certains de nos dirigeants extorquèrent aux vôtres des accords technologiques assez prometteurs en apparence, afin de pouvoir se servir en matériel génétique. Beaucoup d'humains furent enlevés, leur ADN étudié et multiplié avec soin pour servir à engendrer de petits hybrides.

 

Les hybrides croissaient bien, ils avaient plus de besoins nutritifs que les nôtres, et aussi, des besoins émotionnels. Cela nous mettait mal à l'aise et nous stupéfiait. Les clones éprouvaient pour nous de l'affection et de l'attachement. Toute forme d'affection est bannie sur mon monde, remplacée par l'admiration, l'estime, la coercition ou la peur. Ce sont les seuls liens qui régissaient les nôtres.

 

Faisant une seconde découverte, j'avais réalisé, avec d'autres scientifiques dissidents, que non seulement les clones nous aimaient et prenaient plaisir à nous servir, mais qu'ils obéissaient en fait à un principe bien plus grand.

 

Ils faisaient agir leur intuition, ils sentaient parfaitement ce qu'il convenant de faire et leur esprit était relié à une forme d’intelligence lointaine, infiniment plus grande que tout ce que nous aurions pu rêver espérer.

 

Il en était de même pour tous les humanoïdes Terriens. Leur esprit était rattaché à une entité lumineuse, extra-dimensionnelle. Cela aussi était stupéfiant. Plus ahurissant que tout, venait le fait que les jeunes hybrides, qui au départ possédaient de nombreuses caractéristiques aliens, voyaient celles-ci s'atténuer avec le temps, jusqu'à en devenir presque parfaitement … humains !

 

Ainsi, nous travaillions sans le savoir pour ainsi dire avec les vôtres. Cette part de votre ADN, de vos âmes, dans le tissu des nôtres, réparait et comblait ce vide béant causé par les précédentes manipulations génétiques. Cette transformation s'opérait chez certains clones seulement, qui guérissaient mystérieusement de tant de mutilations séculaires.

 

Les brins d’ADN arrachés par la force à des captifs ne se développaient point aussi facilement.

 

Aussi, nos captifs nous autorisèrent-ils à leur prendre un peu de peau ou de cheveux pour la suite de nos expériences. Et là, les résultats furent exceptionnels, les jeunes clones qui naissaient dans les couveuses étaient plus dévoués, serviables, aimants.

 

Au fil des ans, de sévères défections eurent lieu, ces clones disparaissant mystérieusement, abandonnant un équipage entier aux corvées de nettoyage, mais aussi de lessive et de soins aux machineries. Les nôtres sommes peu experts en cuisine, et fort peu désireux d'officier au débourbage des recycleurs. Ceux des généticiens parmi les plus pervers et malavisés, n'eurent cependant d'autre choix que de curer eux mêmes des fosses d'épuration, des fours de conversion de matériaux et d’œuvrer au nettoyage des couloirs, chose qui leur a certainement fait le plus grand bien.

 

Nous étions très réjouis de cette situation, mes amis et moi, nous trouvions que ces petits êtres qui nous servaient, avaient beaucoup de choses à nous apprendre et nous avions raison. Les petits clones avaient appris à aimer, ils nous transmettaient tout cela.

 

Ils étaient un peu comme des enfants humains, au plan émotionnel, même si leur maturité psychosociale était fort élevée.

 

Ils ne cessaient de nous émerveiller. Et avec le temps, c'est toujours le cas.

 

Mais je réalise à présent, que sur votre monde, les jeunes sont soumis de plus en plus tôt aux tentations de la télévision et que cela est bien dommageable pour des esprits si inexpérimentés. Ils y voient là toute la noirceur de votre monde, alcool, drogue, débauche et crime, entre autres...

 

Ce torrent de noirceur s'abat sur eux chaque jour, et c'est à vous à présent, adultes avisés, de faire barrage, si vous ne voulez pas que vos enfants se transforment en n'importe qui, ou en n'importe quoi.

 

Nous voyons bien que votre société perd de sa fertilité, comme la nôtre l'a connu. Les Terriens ont de plus en plus de mal à procréer, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes. Ce changement est à rapprocher de la présence de polluants en quantité croissante dans l'eau, les aliments, mais aussi l'air, et l'environnement domestique.

 

Parallèlement à cela, le clonage, lui, progresse d'année en année. Même si ces travaux sont connus de nous en totalité, vos médias n'en parlent pas. Et il est bien sûr par chez vous des génies malavisés, qui seraient très heureux de vous nourrir aux OGM, de vous cloner et de vous contrôler au moyen de puces RFID. Oui, cela a déjà été exposé par d'autres esprits, et par certains films, comme Matrix.

 

C'est pourquoi nous sommes là, nous ne permettrons pas que cette histoire, notre histoire se répète. Nous aimons nos enfants, les clones, aussi, nous aimons de la même manière les vôtres, votre planète, et la noblesse que vous déployez en votre cœur. Votre planète et vous, ne faites qu'un. Nous vous sommes reconnaissants de ce changement que vous avez pu apporter à notre société, grâce à la grande révolte qui progresse. Aussi, nous vous enjoignons de poursuivre votre belle avancée, par ce réveil de vos esprit, ces protestations légitimes face aux gouvernements corrompus assis sur des fortunes, ce boycott des mass médias, des produits de consommation inutiles, bref, cette société élitiste vacillante.

 

Nous vous enjoignons d'agir avec fermeté et dignité, sans violence, mais avec à l’esprit que vos voix méritent d'être entendues, et que vous méritez une réponse honnête.

 

Le peuple de la Terre a le droit de vivre confortablement et dignement, non pas en quelques pays, mais dans toute sa totalité. Le brassage de millions par des firmes étatiques hautement crapuleuses et transfrontalières, ne devrait plus être autorisé par ceux qui se prétendent au service de l'homme. Nous parlons bien sûr ici des gouvernements mondiaux, qui parlent sans agir.

 

Nous sommes consternés, nous, peuples de l'espace qui avons parcouru la galaxie pendant des éons, de voir que la Terre est divisée à cause d'une très petite minorité d'êtres corrompus et vils, alors que sa population a réussi à s'unir. Nous vous enjoignons d'unir vos pays, vos langues, vos monnaies, et vos transports en un tout unique. Nous vous enjoignons de continuer de partager vos connaissances technologiques, scientifiques, agricoles. C'est à ce prix que votre planète deviendra une grande planète, où tous les habitants vivront en paix. Votre planète deviendra un lieu où il fait bon vivre, admiré de par les mondes, de par les univers.

 

Je vous salue à présent, chers habitants de ce berceau bleu. Le bonheur se tient tout au bout du chemin, et je demeure avec vous, en pensée, avec au cœur la joie de songer à votre éveil grandissant. J'ai été ravi de délivrer ce message et je vous remercie de l'avoir lu.

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes : 

 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article