L'amour est déjà entré en vous

Publié le par Aurélia LEDOUX

L'amour est déjà entré en vous

La vie dans le système solaire

Message de Dorian

 

« Nous faisons du mieux que nous pouvons, assurément, et aussi vite également. Vous le faites aussi.

 

Nous sommes vous et vous êtes nous. Cette transformation de votre corps en lumière se parachève.

 

Cela est bien engagé déjà, bien sûr nous sommes ravis. Car cela va plus vite que prévu. L’amour est déjà entré en vous, beaucoup d’amour, une quantité immense ! Vous devez maintenant faire grandir cette énergie, cette bulle de Lumière.

 

Songez à nous, songez à cette flamme paisible qui vous fait vibrer de toutes parts, songez que vous êtes entendus, soutenus, que toutes vos pensées sont écoutées avec le plus grand intérêt.

 

Au dessus de la Terre existent des royaumes subtils qui l’entourent et l’enserrent de très près. Au dessus existent déférentes couches éthériques, qui forment un peu comme la peau d’un oignon, en bien plus subtil, en bien plus luminescent. Ce sont les mondes de hautes densités, de hautes radiations, que vos physiciens ne voient pas.

 

Lorsqu’il existe beaucoup de radiance blanche, comme lors des aurores polaires, alors, un court instant, ces couches ou strates deviennent visibles, révélées par l’afflux de particules cosmiques.

 

Et vous voyez un peu alors, de la splendeur de notre plan.

 

Cette splendeur est en vous encore une fois, vous y êtes divinement connectés, la nuit aussi, il vous est possible de découvrir ces mondes, cette subtile orchestration du vivant qui agit à un autre niveau de densité sur votre monde de matière.

 

Il existe une subtile rétroaction entre les plans, entre celui de l’éther et celui de la matière. Il existe beaucoup d’énergie qui se transmute pour venir atterrir dans notre plan. De même il existe de très nombreuses pensées d’amour qui sont émises, par les êtres occupant les plans de l’astral supérieur, qui forment les royaumes de l’après-vie, mais aussi par les Grands Êtres qui vivent au cœur des étoiles.

 

Nous savons que pour vous une telle chose est inconcevable car vous envisagez ces zones comme un endroit immensément chaud et radiatif, où toute vie serait à bannir.

 

Mais il en est bien ainsi. Pour un être ayant transcendé le stade de la matière, les radiations, qu’il s’agisse de chaleur ou d’énergies radioactives, n’ont plus aucun effet sur nous. Il existe des seuils, des paliers que nous franchissons aisément. Pour des êtres subtils, ce milieu hautement chaud est fort accueillant. De même que la surface de la planète Vénus, qui offre un lieu de vie très confortable, un peu plus élevé que votre plan terrestre.

 

Pour Mars, il en est bien sûr également ainsi.

 

Vous ne voyez de Mars que des plaines arides, caillouteuses, et nous vous disons pourtant que c’est un endroit qui abrite de splendides jardins multicolores.

 

Ce jardins se retrouvent aussi sur les autres sphères de votre système solaire, qu’il s’agisse de la belle Saturne ou de Neptune, deux mondes qui abritent des civilisations subtiles extrêmement avancées.

 

Pour l’heure il vous appartient d’avoir à cœur de considérer cela. Ouvrez vos yeux à cette merveilleuse possibilité, celle que des êtres aimants demeurent sur des mondes fortement énergétiques, là où à priori cela est impossible. Oui, considérez bien cela.

 

Pour les êtres qui sont un peu moins éthérés, et qui seraient incommodés par les vibrations exceptionnellement hautes des planètes géantes, et du Soleil, il est plus confortable de demeurer sur les lunes de glace de ces planètes. En réalité ces planètes sont des mondes plus ou moins solides, plus ou moins liquides. Chaque lune de glace vibre dans une note de musique, une vibration, différente. Chacune a une empreinte énergétique particulière, un peu comme s’il s’agissait de son propre caractère. Les peuples qui vivent sur ces lunes y construisent bien entendu des abris accueillants et confortables avec, à chaque fois que cela est possible, une biosphère adaptée.

 

Ces biosphères peuvent être soit océaniques, comme dans les lunes près de Jupiter et de Saturne, soit tropicales, en constituant de vastes grottes au climat doux.

 

Il en est toujours ainsi pour les mondes à naître, car les satellites des planètes géantes, constituent tous de petites planètes, des mondes à naître composés d’une faune et d’une flore assez réduite, qui peine à y prospérer. Sous la surface de ces lunes, il en est tout autrement, il existe des formes de vie bioluminescentes, une vie du soufre, de l’azote, et même du plomb !

 

Oui, car chaque atome possède la forme de vie qui lui correspond, il existe aussi dans certaines zones, comme les grottes, ou les zones hydrothermales, des formes de vie silico- carbonées, comme les vôtres.

 

Sur ces mondes, ces petites lunes, vous pourriez demeurer quelque temps, en vous munissant de scaphandres et d’appareils respiratoires. Mais vous seriez ensuite incommodés par leur énergie, à moins de recréer la vibration de la planète Terre à cet endroit.

 

C’est une science que nous maitrisons parfaitement, chaque voyageur céleste emporte avec lui la vibration de sa planète natale, pour se sentir parfaitement à son aise.

 

Cela lui permet entre autres, d’implanter la vie sur des mondes arides ou gelés, ce qui revient à peu près au même.

 

Sur ces lunes, il existe des formes de vie qui se nourrissent des éléments minéraux présents dans la glace, des algues, des lichens minuscules et des bactéries très actives. Il existe aussi quelques animaux, une vie océanique, et une vie en grande partie sous forme énergétique, la majorité de celle qui parvient à y subsister.

 

Les formes de vie énergétiques, ou électriques, si vous préférez, sont toujours celles qui viennent s’établir en premier sur un monde, avec les élémentaux, les petits êtres qui veillent sur le cycle naturel des éléments, le feu, l’air, l’eau, la terre.

 

Ces éléments sont, comme le disent bien des légendes, (plus ou moins cinématographiques), accompagnés d’un cinquième élément, de type alchimique. Ce cinquième élément est le plasma. Il s’agit d’une matière parfaite, qui est la combinaison des trois stades de la matière, solide, liquide ou gazeux. Le plasma est vivant et conscient, il peut donner naissance à une grande variété d’animalcules flottants, que vos chercheurs commencent à peine à appréhender. Il peut aussi donner naissance à des créatures paisibles de la taille d’une baleine, qui glissent dans l’espace. Ce plasma vit la plupart du temps en osmose parfaite avec la vie minérale ou végétale. Tout arbre, toute pierre, tout être animé, possède une émanation plasmatique, un double éthéré.

 

Même vous, vous possédez ce double. Il permet à votre corps d’être parfaitement innervé, contrôlé.

 

Le réseau nerveux délicat qui parcourt vos membres, possède une réplique exactement parfaite dans la dimension subtile, grâce au plasma.

 

Ce corps énergétique est l’intermédiaire entre votre partie spirituelle, l’âme ou esprit, et votre corps de chair.

 

Lorsque le corps dépérit, cette partie énergétique se charge d’énergie, durant environ deux jours, puis se sépare complètement du corps physique, pour gagner la dimension première d’où vous êtes tous venus, celle des âmes.

 

Ensuite, si elle le désire, elle peut choisir une nouvelle incarnation et renaître à l’endroit de son choix.

 

C’est ainsi que les planètes, avant d’être peuplées par des êtres matériels, sont peuplées par des êtres spirituels.

 

Pour que des êtres de chair prennent vie, il doit nécessairement exister auparavant un royaume spirituel.

 

Toute transmutation de vie, que vous nommez évolution, s’opère un peu suivant le même principe, même si l’évolution telle que vos scientifiques l’envisagent, notamment les mutations interspécifiques entre le singe pensant et l’homme, ont été provoquées artificiellement par des civilisations stellaires.

 

Ces mutations prendraient sinon des millions et des millions d’années pour se cristalliser.

 

Nous vous invitons donc à considérer avec bonheur, avec émerveillement, les différentes formes de vie qui peuvent exister sur votre système solaire. En particulier autour de la Lune Europe, et sur Encelade, deux mondes emplis d’eau.

 

 

J’ai été très joyeux de vous dicter ce message, et je vous souhaite à tous de belles lectures, de belles découvertes également en vous-mêmes. Car c’est là que réside le plus important. Ce lien de plasma que vous avez avec toute la création vous ouvre aussi les portes de la connaissance universelle, dont les clés vous seront livrées à mesure de votre avancement.

 

Que toujours plus d’amour se déverse sur vous,

 

Dorian et les Guides de Lumière "

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

 

  

 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article