Avoir foi en notre merveilleux

Publié le par Aurélia LEDOUX

Avoir foi en notre merveilleux

Message du Professeur Zolmirel

« Le merveilleux est là, qui se tient caché juste derrière la porte. Il faut oser pousser, franchir cette porte. Il s’agit de la pléthore d’interdits de votre enfance. De tels interdits concernent principalement votre imagination, brimée et mise au repos dès votre plus jeune âge.

Qui a dit que l’imagination était inutile, qu’elle ne fonctionnait pas ? Je suis consterné de tels propos.

Oui, car nous l’utilisons beaucoup pour effectuer nos petits travaux, qu’il s’agisse d’enduit, de mortier. Chez nous, nous œuvrons avec notre esprit et il faut donc que notre potentiel imaginatif soit d’une trempe bien supérieure, n’est ce pas ?

Oui, cela devrait traverser votre esprit et l’esprit de ceux qui renient l’imaginaire.

Je suis votre ami, le professeur Zolmirel, de nouveau là pour vous parler de notre monde et de notre avancée… vers vous !

Nous sommes à vos portes désormais, et la plupart d’entre vous, comme il leur plait de nous laisser entrer, de redécouvrir ce potentiel merveilleux de l’esprit !!!

Oui, je suis là et je me réjouis que vous vous approchiez de plus en plus du haut plan. C’ EST UN PLAN DE PAIX DE SAGESSE, OU IL FAIT BON VIVRE.

Sur ce plan, nous veillons à la sécurité de nombre de créatures, que vous nommez « petits gris » ou « anges déchus ». Nous avons beaucoup d’amour pour ces créatures. Elles sont très curieuses de nous connaître également. Les aliens ont une curiosité presque sans limite. Les gris sont souvent de jeunes clones doux et craintifs, qui ont subi des meurtrissures psychiques par une sorte de conditionnement bien sombre. Les généticiens gris plus âgés sont plus rares que ces petits êtres, mais il en est quand même qui nous ont rejoints. Ces professeurs se sont élevés courageusement contre le système des castes, qui reléguaient les plus jeunes clones au rang d’esclaves.

Nous arrivons à les soigner s’ils nous laissent faire. Il est assez délicat de les mettre en confiance, mais nous sommes très patients. Ils osent de plus en plus s’approcher des dimensions de lumière. Ils réalisent que votre peuple, les nôtres, ne leur feront nul mal. Nous sommes très satisfaits de voir que vous vous intéressez à la vie dans l’espace, et que, rétroactivement, eux s’y intéressent également, avec une belle ouverture du cœur.

Pour les aliens de type reptilien, cette ouverture est assez difficile à effectuer, il faut qu’ils brisent eux-mêmes leur carapace de préjugés et acceptent pour ainsi dire de se montrer vulnérables face à autrui. Cela veut dire qu’ils doivent s’ouvrir télépathiquement. Accepter que l’on sache tout d’eux.

Il leur est difficile de conceptualiser que d’autres êtres que les membres de leur propre espèce, aspirent à partager leur esprit, à communier, à échanger avec eux.

Lorsqu’ils réalisent que nous ne leur voulons aucun mal, une grande joie les envahit. Nous pouvons alors fusionner directement par l’esprit en leur offrant toute notre sagesse. »

 

Une image vient. Le professeur est assis dans un parc ensoleillé baigné de verdure. Sur des bancs et des fauteuils, sont installés de jeunes êtres en convalescence. On y voit des enfants de toutes les races, des petits humanoïdes, des aliens au teint varié et des êtres présentant une forme humaine, mais avec des visages d’animaux. Tous ces êtres sont là pour être soignés.

Il existe des soigneurs dévoués qui veillent sur eux, les promènent au soleil et les aident à s’alimenter. Ensuite, on en voit d’autres qui les emmènent faire des sortes de petites excursions. Une cascade impressionnante est visible en arrière plan, avec un paysage escarpé. Tous ces enfants sont emplis de joie, d’une sorte de candeur infinie. Ils sont innocents, car on les a emmenés dans de hautes sphères pour les préserver de zones de conflits.

La plupart d’entre eux sont un peu timides, assez choqués par tout ce qu’ils ont traversé, et ce havre de paix est comme une bulle, un cocon de lumière où ils peuvent se ressourcer.

Le professeur reprend.

« Nos soigneurs peuvent guérir beaucoup de blessures, recoller un grand nombre de plaies, ressouder des os, régénérer des systèmes nerveux et musculaires très endommagés. Ils peuvent, de manière parfaite, soigner un membre blessé, il existe de pauvres êtres qu’il faut reconstituer en grande partie. Les soins dispensés sont agréables, ils sont prodigués avec amour, et les êtres que nous guérissons ne ressentent nulle douleur pendant et après leurs soins. Il nous est aisé de reconstituer des organes lésés en partie ou totalement. C’est une activité très agréable, il existe différents types de soigneurs. Chacun ont leur spécialité. Ils sont tous très dévoués au bien être des blessés.

Pour les êtres humains, les aliens, nous avons beaucoup de plaisir à effectuer des soins, c’est comme si cela nous permettait de nous sentir parfaitement à notre place. Il est également dispensé des soins psychiques, car ces petits ont vu de nombreuses choses peu agréables. Même les adultes suivent des cures de régénération cellulaire et psychique. Leur esprit doit s’épurer de choses pénibles. Cela les fait revenir à un état d’esprit plus serein.

En effet, car de mauvais souvenirs entourent un individu en voilant son regard, lui empêchant de contempler la vie dans sa totalité.

En disant ces propos, je pense à tous ceux qui souffrent de souvenirs plus ou moins traumatisants, de mal être physique à divers niveaux.

Je leur dis, chers amis, chers habitants de la Terre, demandez-nous notre aide ! Il nous est très agréable d’alléger tous vos maux, c’est avec plaisir que nous le ferons. Nous pouvons transformer toute douleur en joie !

Faites appel aux bons soins des anges et des archanges, des maîtres guérisseurs !!

Oui, nous sommes là et nous tenons prêts à vous apporter toute notre assistance.

Nous vous invitons à invoquer la haute lumière blanche. Imaginez un rayon immense et glorieux qui vous illumine de la tête aux pieds. Laissez ce rayon venir se poser sur vous et inspirez lentement.

Sentez votre corps s’alléger et gagner en paix. Vous pouvez tous faire cela si vous le souhaitez !!!

Je suis absolument ravi que tant de cœurs des vôtres se soient ouverts ! Je vous salue bien, ainsi que tous les chers petits qui m’entourent.

Je vous envoie tout mon amour, toute ma radiance. »

Le professeur Zolmirel, entouré de nombreux enfants

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Source de l’illustration : http://archive.constantcontact.com/fs122/1102083551785/archive/1119759472415.html

 

 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article