Message du professeur Zolmirel

Publié le par Aurélia LEDOUX

Message du professeur Zolmirel

L'activité de votre mental se tarit, votre cœur s'ouvre

 

« Nous les aliens, qui sommes le peuple frère de votre monde, sommes là à vos côtés.

Vous le pouvez si vous le voulez, nous entendre bien, vous pouvez rayonner cette énergie au-delà de vous-mêmes.

C’est le professeur Zolmirel qui vous parle. Je viens en ami.

 

La grande flamme d’amour qui constitue la vie de votre monde, de votre temps, s’en vient pour détruire tout ce qui n’a plus à être, et le rebâtir, d’une autre manière.

Nous autres, sommes là pour vous assister, pour amortir ces schémas de déconstruction et ainsi, qu’ils ne pèsent pas trop sur votre quotidien.

 

Voici pourquoi vous pouvez vous sentir tour à tour menacés, perdus, déboussolés, puis rassurés, mystérieusement régénérés, confiants et sereins en l’avenir. Oui cela dépend des jours.

 

Nous vous disons que c’est aussi un schéma de déconstruction mentale qui s’opère, qui s’opèrera de plus en plus. Le mental, lorsqu’il n’est pas en harmonie avec le cœur, n’a plus à être. L’activité de votre mental se tarit, votre cœur lui, s’ouvre. Il vous permettra une communication avec vos semblables beaucoup plus fluide, un accès direct à toute l’arche de la Connaissance.

Sur notre monde, le mental ne prédomine pas tous les aspects de la vie courante, il doit avant tout servir le cœur.

 

Car la voie du cœur est ce qu’il y a de plus juste, de plus noble, dans le service à autrui, le don de soi.

Par le don de soi, nous sublimons notre vie, la rendons parfaite à maints égards, jusqu’au plus petit détail.

 

Nous sommes des êtres simples, mais nous aimons la perfection, la bonté.

Nous prenons soin de notre monde et il nous le rend bien. Prendre soin de son monde est essentiel, ainsi, les cultures ont des rendements inimaginables pour vos scientifiques.

 

Il ne s’agit pas d’équations et de chiffres arides, mais du simple amour de notre cœur. Il s’agit de faire attention, à la vie du sol, de l’eau et de l’air.

Il existe de minuscules formes de vie qui participent à la maturation d’un sol sain. Ces organismes pré digèrent oligo-éléments et minéraux, pour qu’ensuite, les plantes puissent les assimiler. Leurs présences dans le sol des forêts est important.

 

Dans vos champs, par contre, certains usages les ont détruits.

Et s’il n’y avait ces hommes et ces femmes courageux qui jardinent de manière heureuse, en symbiose avec la nature, en associant les cycles lunaires au jaillissement des jeunes pousses, tous ces organismes auraient disparu.

 

Oui, ces usages sains de soigner la Terre se répandent, en vos peuples, qui habitent des contrées nombreuses et variées.

Nous vous disons qu’il n’y a qu’une manière de traiter la terre, avec amour et respect, pour qu’elle donne de belles plantes.

Nous savons de quoi nous parlons, puisque nous jardinons sur de nombreux mondes, depuis ce que vous pourriez appeler des millions d’années !

Oui, jardiner autrement revient à un non-sens, et l’on scie très précisément la branche sur laquelle on est assis, comme vous diriez.

Celle de la fertilité de la terre.

 

Le cycle de la fertilité et de l’énergie offerte à une planète est essentiel. Ce cycle forme un cercle parfaitement équilibré de transmutation. On pourrait parler d’alchimie.

Qu’offrez-vous à votre mère, la Terre, qui vous abrite et vous nourrit ?

Lui offrez-vous le chant de vos cœurs aimants ?

Lui envoyez-vous vos pensées joyeuses, éblouies devant sa magnificence ?

Lui dédiez-vous des cérémonies heureuses, des fêtes des récoltes, de l’abondance ?

Vos ancêtres avaient ces usages de fêter les récoltes, et cela persiste et revient en certaines contrées !!!

Comme nous nous réjouissons de pareil essor !

Comme nous sommes heureux lorsque vos pas foulent le sol et dansent !

 

Nous aimons beaucoup la musique, la joie de vivre, l’insouciance.

Nos petits l’aiment beaucoup aussi. Voici pourquoi chez nous les aliens les plus jeunes sont sélectionnés avec soin, pour faire partie des missions de peuplement en herbacées.

Oui, envoyer des enfants dans l’espace peut vous paraître étrange et dangereux.

 

Mais chez nous les choses se font aisément et facilement. Il s’agit d’un voyage initiatique, d’un long cycle d’apprentissage. Ces petits n’ont rien à craindre.

Ces jeunes êtres gardent un souvenir impérissable de leurs voyages vers les mondes en dormance qui s’éveillent, que nous éveillons par des sonorités nouvelles.

 

Comme nous éveillons votre Terre-Mère, vos vies lorsque vous nous laissez faire. Lorsque nos vibrations sont en adéquation avec les vôtres, nous pouvons faire beaucoup, guérir vos cœurs, vos corps meurtris, reconformer vos cellules pour les rendre plus vigoureuses.

Oui, laissez vous aller à la paix, à la joie, cela sera plus facile.

 

Nous agissons souvent à distance, au cours de la nuit, et à présent, vos êtres de Lumière, ces autres parties de vous-mêmes, agissent de concert sur vos corps endormis.

Vous commencez à réapprendre à vous auto-guérir.

 

De cela nous sommes très fiers, tout comme lorsque vous invoquez le flux de la radiance blanche ou violette pour qu’il vous purifie, vous ôte tout sentiment de bassesse, de pensées inférieures.

 

Oui, nous voyons cela, nous voyons l’appât du gain, l’avarice, remplacés par la saine joie de vivre, la générosité, l’esprit festif.

 

Nous voyons tout cela transparaître très clairement de notre point de vue, qui est omniscient.

Votre plongée depuis le « réel », vers le cœur de vos êtres est toute aussi fascinante.

Quel admirable, merveilleux plongeon, vous agissez là avec courage et les explorateurs de la conscience que nous sommes, vous saluent bien.

 

Nous aussi avons besoin de votre radiance, de votre confiance.

 

Nous absorbons directement votre énergie, pour vous la restituer de manière décuplée.

Nous corrigeons patiemment votre ADN, en ôtant les structures vacillantes, pour les remplacer par des codes-source qui vous amèneront peu à peu vers des mondes de lumière.

 

Oui, vous êtes des êtres très précieux, et nous vous aimons.

 

Certains des vôtres nous aiment aussi, puisque vous vous intéressez de plus en plus aux peuples stellaires.

 

Cela est un fait heureux que cet intérêt passe par d’autres médias que vos films grotesques, qui ne font que dépeindre des mondes d’aliens belliqueux, assoiffés de sang et d’or.

Qu’attendent vos réalisateurs pour montrer enfin des cités de lumière, des peuples éclairés, radiants et confiants, comme il en existe des millions et des millions dans votre univers ?

 

Ont-ils peur de faire du bien à ceux qui verront ces belles images, retrouveront un peu d’espoir ?

 

Nous vous le disons très sérieusement, n’ayez pas peur de faire le bien, d’encourager, de complimenter, de récompenser, en bref, d’offrir.

 

 

Cela n’est point ridicule, c’est même son exact opposé. Faire le bien est essentiel, car le bien que vous répandez autour de vous vous sera restitué. Certes vos poncifs sociaux vous ont appris à être durs, hautains, méprisants, en bref à instiller la séparation entre vous.

 

Vous devez réapprendre à avoir confiance en ceux qui croiseront votre chemin, à leur parler avec simplicité, avec le cœur.

A ne pas vous soucier de celui qui rira ou qui ne rira pas.

 

Cessez d’être manipulés par ces normes sociales absurdes, source de peine, et d’affliction dans les relations humaines.

Soyez bienveillants, simples et joyeux.

Vous verrez que vous en serez récompensés.

 

Nous vous disons à très bientôt pour de nouvelles informations. Que c’est un bonheur de communier avec vous par l’esprit !

 

Je suis à vos côtés et observe votre monde grandir avec bonheur."

 

Le professeur Zolmirel, ses amis humains et aliens

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Source de l'illustration :

http://club.ados.fr/heryn-amlug/galerie-paysages-lieux-1995/photo/vegetal-helen-rusovich-3150621.html#photo_3150620

 

 

Publié dans Messages

Commenter cet article

fb 16/12/2016 20:22

Vraiment quelle joie de lire cela ! Merci, merci, merci.

isabelle 16/12/2016 13:07

quel beau message! merci!!!

Marie Laure Chenal 15/12/2016 22:36

Merci pour le partage