MESSAGE DE L'ESPRIT DE LA FORET

Publié le par Aurélia LEDOUX

MESSAGE DE L'ESPRIT DE LA FORET

L’agriculture et la forêt, une symbiose possible

Je reviens d’une longue promenade en forêt, et me rends compte que les choses ont bien changé. L’air est d’une pureté incroyable, et il en émane une paix immense. Les arbres, sentinelles attentives, possèdent chacun une énergie particulière, comme une note de musique.

Vous êtes-vous déjà amusé à tenter de voir des visages sur les arbres ?

En ce qui me concerne, c’est une révélation qui s’opère d’elle-même. Beaucoup d’arbres, si l’on relie les nœuds et les taches présentes sur leurs troncs, semblent posséder des visages. Généralement, le visage en question appartient aux arbres les plus hauts et les plus âgés.

Lorsque je marche en forêt, il est fréquent que je sente des présences. Plus la forêt est tranquille et plus ces présences sont nombreuses.

Je n’arrive pas à les voir, juste à les entendre, il s’agit généralement de très grands êtres à la sagesse vénérable. Je peux leur poser des questions sur le destin du monde, et ils me répondent.

Aujourd’hui, je suis tombée par hasard au même endroit que le lieu où l’esprit de la forêt m’avait parlé voici trois ans de cela.

Je n’ai pas écrit encore de texte sur cette merveilleuse rencontre, car beaucoup de gens ne s’intéressent pas aux esprits de la nature, et n’y croient pas. Ils n’imaginent pas que des grands êtres doués de conscience protègent les cours d’eaux, les forêts, les lacs. Le fait que de nombreux êtres invisibles puissent parcourir les forêts leur est de même étranger.

Mais à présent, bien des choses ont changé, et le cœur humain s’éveille, luisant chaque jour davantage de toujours plus d’amour pour les petites créatures des bois !
L’homme des villes aime à parcourir la nature pour s’oxygéner, il admet que la vie puisse exister au delà de sa perception visuelle, il ressent la vie de la Nature dans son cœur. Cette vie se tient au delà de la froide logique de la raison raisonnante poseuse de barrières.

Le fait d’aller en randonnée est donc l’occasion de s’illuminer toujours plus de l’intérieur, d’absorber aisément une immense énergie.

La présence des merveilleuses entités de la forêt est à chaque fois une sorte de purification.

La première fois que j’ai pu parler à cet esprit brillant, c’était pour le questionner sur l’avenir, et lui demander si l’espèce humaine allait être détruite. Il était notamment question de la menace nucléaire.

L’esprit m’avait répondu avec beaucoup de bienveillance et m’avait rassurée.

Voici qu’aujourd’hui, il s’est manifesté de nouveau.

Sa présence est dans le vent des arbres, il est tellement grand ! Il peut être très grand, ou de taille humaine, à volonté. Il m’explique qu’il opère le lien entre les mondes minéraux, végétaux et animaux, ainsi qu’avec les hommes. Il est en communion permanente avec les éléments, également avec les réseaux telluriques, très puissants à cet endroit.

Il parle bien sûr à l’esprit de la Mère qui siège au cœur de la Terre. L’esprit de la Mère irrigue en permanence les racines des arbres de son fluide vital, ainsi que toutes les créatures qui marchent, nous également.

L’esprit bienveillant m’invite à m’asseoir tandis qu’il parle. Il me demande de rapporter sa parole. Il dit que c’est très important.

Voici un condensé résumé par mes soins, car je n’avais pas de quoi noter alors. Mais l’idée générale est bien là. N'ayant que peu de connaissances en agriculture, je me suis efforcée de faire de mon mieux pour décrire les nouvelles méthodes de culture qu'il expose.

Sa voix me parvient très nettement, et voici ce qu’il dit.

« Transmets ma voix à tes frères.

C’est une bonne chose que l’homme moderne commence à reprendre conscience de sa juste place au sein des éléments naturels, qu’il n’ait pas seulement envie de prendre, mais aussi de donner.

L’homme moderne commence à entendre. Il n’écoute plus la télévision, mais le chant de l’oiseau.

Tant d’associations fleurissent aux quatre coins du monde, pour aider à faire connaître les richesses de la nature.

Seulement, encore trop d’hommes tuent la nature, traitent leurs jardins avec de mauvais produits, fument, et brûlent toutes sortes de choses. Ils répandent des déchets le long des routes, braconnent, effraient les espèces animales, et maltraitent l’eau, par l’abus de polluants.
Les essences végétales et animales de l’eau ont payé un lourd tribut par l’abus de ces substances.
Pourquoi persistez-vous à employer de telles substances ?

Les herbicides, engrais, et autres substances chimiques maltraitent aussi votre santé, ils transforment la terre la plus noire et fertile en sable pré désertique, ils engendrent des maladies.

Ils réduisent la présence de la vie de la terre à néant, et contaminent les eaux. Comme le sol n’a plus de vie qui la parcourt, il se tasse, les argiles deviennent imperméables en cas de pluies, engendrant des inondations dans les zones urbaines de ciment et de goudron.

Il y a des choses que l’on peut faire et d’autres que l’on ne doit pas.

A présent les hommes connaissent les dangers, ils savent le bon chemin.

La nature, nous, les Esprits de la forêt, sommes vos amis.

Si vous venez à nous en paix, et admirez le doux spectacle des arbres, le ballet des oiseaux, le trottinement des chevreuils, vous verrez que toute la forêt est Amour, pur paradis vert qui lave votre air, de la souillure des villes.

Sans notre présence, sans celle de vos frères arbres, depuis longtemps vos eaux auraient été imbuvables. Toujours plus nombreux sont les animaux venant se réfugier dans le sous-bois, tant vos villes sont insalubres.

Les racines des arbres opèrent une purification massive de l’eau, de même que les limons des forêts qui l’enrichissent de particules fertilisantes.

Les brindilles, feuilles d’arbres et algues que vous voyez flotter à la surface des cours d’eaux effectuent une immense opération d’épuration en absorbant les substances polluantes.

Ces polluants, une fois entrés dans la matière végétale, deviennent inactivés lorsque les végétaux sont dissous par les moisissures. Les champignons dissolvent les polluants.

Ce cycle immense est une vraie renaissance de la vie. Elle fait de l’humus un nouveau sol fertile.

Vos savants commencent à bien comprendre ces processus. Appelés eutrophisation, mais aussi dégradation micellaire (bactérienne) d’hydrocarbures aliphatiques et terpéniques.

De tels produits, aussi mauvais soient-ils peuvent être dégradés lentement, mais sûrement.

Nous, Esprits de la forêt avons fort à faire pour aider à la croissance de la moisissure au niveau des lieux pollués, cette activité requiert de constants efforts.

A chaque fois qu’une plante voit le jour, c’est pour servir un but. La plante a une action bien précise à entreprendre au niveau du sol. Certaines plantes poussent juste pour dépolluer un lieu, une fois ce rôle accompli, elles dépérissent. Elles accomplissent ce sacrifice volontairement, en connaissance de cause, afin d’épurer les sols.

Il en est de même pour vous.

Vous pouvez beaucoup aider ce processus, s’il vous plait, aidez nous !

Si vous voyez un lieu où des fleurs poussent sur des emballages en plastique et que cela heurte votre regard, nettoyez-le !
Si l’un des vôtres se moque de vous, dites-lui qu’il peut rire s’il le souhaite, mais que le plastique ne se décompose pas, pire, il contamine la chaîne alimentaire. Dites-lui que vous agissez ainsi par Amour pour la vie de vos enfants (si vous en avez) et par Amour pour toute vie !

Les êtres humains calmes, réceptifs, qui parcourent les forêts le regard joyeux nous enchantent. Nous savons combien d’entre vous souffrent de voir la nature meurtrie.

Ces personnes contemplatives sont autant de messagers pour votre espèce. Autrefois, les ermites et autres druides ou chamans pouvaient entendre nos voix. A présent, cette possibilité revient.

Les hommes sont de plus en plus en phase avec les arbres, ceux de leurs jardins, mais aussi ceux des villes sur lesquels ils jettent un regard nouveau.

L’être humain peut beaucoup pour changer le visage de la Terre.

C’est un immense espoir qui nous envahit, lorsque nous vous voyons rechercher le lien, ce lien si puissant que vous avez perdu avec la Nature.

S’il vous plait, répandez ce message, ne répandez plus de désherbants chimiques, ils étouffent le rayonnement de la Terre, si vous êtes agriculteurs, il existe d’autres moyens pour élever le rendement de vos moissons.

Vos ancêtres les connaissaient !

Faites venir des arbres dans vos champs grillés par le soleil, vous arroserez moins !

La présence de cinq arbres dans un champ de taille moyenne dispense de mettre du fertilisant de moitié, les feuilles de l’arbre tombent et amendent la Terre. Son ombre protège du soleil et favorise la venue des oiseaux.

Vos ancêtres savaient cela, voilà pourquoi les bocages existaient. A l’intérieur de ces haies, les oiseaux faisaient leurs nids et mangeaient les insectes.

Vos ancêtres jardinaient, plantaient, récoltaient en harmonie avec les cycles lunaires.

Pourquoi ne le faites vous plus ? La Lune est toujours là !

Vous savez que la Lune influence l’humeur des hommes, pour les plantes, c’est identique, la Lune modifie la montée de la sève, le développement des bourgeons, l’épanouissement des épis. Utilisez son énergie ! La lune est une alliée qui vous permettra d’engranger des récoltes formidables !

Dès lors, pas besoin de répandre des insecticides. Les oiseaux dévorent des milliers de chenilles, sauterelles et autres moucherons qui mangent les champs.

Pourquoi séparer les champs des forêts ?

Réfléchissez bien à cela.

Beaucoup de champs sont lessivés par les pluies, faute d’enracinement suffisant de la Terre, faute de couverture végétale également. Champs et vergers ne sont pas indissociables.

Les arbres fruitiers protègent les cultivateurs de l’ardeur du soleil pendant la moisson.

La présence d’arbres apporte aussi du vent aux cultures, rendant la chaleur plus supportable et l’arrosage moins nécessaire.

Chers agriculteurs, si vous aimez la Terre, plantez des arbres dans vos champs ! Ne traitez plus avec des engrais chimiques, préférez-leur des engrais naturels !

Votre sol deviendra brun, riche, et vos récoltes seront meilleures ! L’énergie jaillissant du sol renforcera vos plantations, vos céréales seront plus résistantes face au vent, aux insectes, et aux champignons.

Vous tous, êtres humains, votre présence peut changer beaucoup de choses, véhiculez ma voix, pour qu’elle aille loin au delà des forêts à l’intérieur même des villes.

C’est à partir de là que le changement pourra s’opérer.

Un nouveau monde est sur le point d’éclore, nous avons besoin des efforts de chaque âme pour qu’il soit le plus beau possible. »

Parole de l’Esprit de la forêt,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Messages

Commenter cet article