Je ne cesse de m’émerveiller de ce que l’être humain peut faire

Publié le par Aurélia LEDOUX

 

Message de Catherine

« Un autre message pour toi,

 

C’est moi, ta tante qui te parle. Tu as beaucoup pensé à moi ces jours-ci. Je ne t’en veux pas, bien au contraire. Nous sommes liées depuis l’enfance, ton enfance et la mienne. Les êtres se visitent sous une autre forme, sous d’autres formes, au cours de leurs vies passées et futures.

 

Ces propos pourront te paraître sibyllins, mais pour moi c’est une évidence.

 

De l’entrelacs de ces chemins de vie, naît la grande proximité des âmes, dans le doute, dans le mystère. Il suffit d’une milliseconde, pour qu’elles se mettent à vibrer en communion parfaite, en une osmose irréelle, en communion avec le Créateur de toutes choses, avec la Source.

 

C’est comme un firmament étoilé, plein de vies à naître et je ne cesse de m’émerveiller de ce que l’être humain peut faire.

 

Oui, il y a tant de pouvoirs qui dorment cachés en vous. Qu’attendez-vous pour les réveiller ? Qu’attendez-vous pour faire appel au feu de votre cœur, à votre élan imaginaire si pur, qui date de votre enfance ?

 

Voilà bien une chose qui ne change pas chez la plupart des vôtres.

 

Les êtres humains ont beaucoup d’imagination, seulement, ils la mettent de côté une fois adultes, en raison de nécessités pratiques, d’obligations.

 

Tous les sempiternels discours universitaires sur l’imagination, en vogue chez les intellectuels depuis la fin du 19ème siècle, sont faux.

 

En se coupant de la source même de leur créativité, de cette pureté qui les relie à l’énergie- mère de toute vie, les hommes ont scié la branche qui les maintenait en harmonie avec le Tout.

 

Se tourner vers l’imaginaire, c’est se tourner vers le monde de l’enfance, de la pureté, c’est un monde empli de joyeuses promesses pour le renouveau de l’humanité.

 

Votre monde est un monde qui a besoin d’artistes, les artistes sauvent l’âme des habitants de ce monde. Combien il serait froid et triste sans eux !

 

Oui, même si l’art tend à devenir un peu plus en bocal qu’avant, il est des rêveurs, qui magnifient les instants du quotidien, en peignant, en faisant naître des sons mélodieux oubliés depuis des siècles. Tous ces passionnés font un peu entendre la vibration de leur cœur.

 

Pour nous, du Haut Plan, c’est une fête joyeuse, la valse de la rigolade n’en finit pas de tourner !

 

Oui, comme nous nous amusons !

 

Vous devriez nettoyer de vos esprits cette conception lugubre de la mort. Car une fois que nous sommes passés de l’autre côté, nous renaissons.

 

Aussi, quelle libération de se parler, de s’entrevoir par l’esprit.

 

Je n’en reviens pas ! Voici une féérie qui s’étend sur nombre de personnes, de familles en deuil.

 

Comme je souhaite à tous ces êtres de se rejoindre, de se retrouver ! Je leur souhaite de connaître cette bulle d’espoir qui ne faiblit jamais, de se réveiller avec le sourire confiant de ceux qu’ils ont perdu, qui persiste devant leurs yeux tout le jour durant.

 

Vos êtres disparus ne vous quittent pas, ils sont toujours avec vous ! Vous pouvez leur parler, à voix haute, ou par la pensée, ils entendront tout ce qui vient de vous. Cela vous allègera et cela leur procurera un immense plaisir, un très grand soutien. Ils guériront plus vite.

 

Il existe tant de possibilités en vous ! Souriez, êtres humains de la délivrance, des jours nouveaux sont proches, radieux, pleins de soleil !

 

Ces jour se profilent devant vous maintenant et vous entrevoyez cela comme tout à fait réalisable, en certains instants.

 

Nous sommes à vos côtés, nous tous du Royaume de l’après-vie. Nous sommes vos parents, vos frères, vos sœurs, vos époux dévoués et vos amis fidèles, humains ou animaux.

 

Nous penserons à vous avec constance, avec une joie profonde nous émettons vers vous des pensées de guérison, de paix, de douceur.

 

Nous sommes à votre service, c’est avec joie que nous  exaucerons vos souhaits et prières,

 

Catherine des Royaumes de l’Après vie,

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article