La refusion de nos deux mondes

Publié le par Aurélia LEDOUX

La refusion de nos deux mondes

Message sur la terraformation du Professeur Zolmirel

 

« Je viens à toi, habitant de la Terre, en ce moment crucial, car je sens poindre une possibilité nouvelle. Celle de la refusion de nos deux mondes, de celui des aliens, des différents peuples de l’espace et du tien, heureux être humain.

 

Je dis heureux, car c’est une bénédiction, et il n’existe pas de mot sur votre monde pour traduire les bénédictions aliens, qui se déclinent en de nombreuses formules.

 

C’est moi votre ami le professeur Zolmirel. Je parle en toute simplicité au nom de tous les miens.

 

Je vous dis que cette reconnexion est en train de se faire, qu’elle atteint justement son point culminant et que le regard des Terriens se tourne de plus en plus vers les étoiles, là où ils ont laissé leurs origines. Bien, très bien, je suis comblé et ravi !

 

Mes amis physiciens, botanistes et biologistes le sont aussi. »

 

Je vois quelques êtres menus au teint nacré, avec de grands yeux noirs brillants, bleus ou pourpre. Ils sont particulièrement joyeux. Certains petits êtres très jeunes se tiennent à leurs côtés, en particulier un petit être aux yeux rouges. Cela est lié à son très jeune âge, m’explique t’il et à une absence de pigmentation de la rétine, comme chez les albinos. Ils sont en train de le soigner.

 

Les autres aliens prennent soin de ces petits avec un grand dévouement.

 

« Je parlais de mondes à naître, je vous en ai parlé plusieurs fois. Nous avons été invités à considérer votre berceau comme tel. Alors, beaucoup d’enfants se réunissent pour chanter, pour émettre des vibrations télépathiques propices au renouveau, à la réimplantation de la vie végétale.

 

Étant donné, d’autre part, qu’il pleut une considérable abondance de messages télépathiques, psychiques ou autres, sur votre internet, le contact est en plein essor. De plus en plus de Terriens, de plus en plus des vôtres lisent de tels messages. Cela met en résonance en eux, cette ouverture télépathique dont ils avaient oublié l’existence ! Nous pouvons prendre attache avec leur esprit et restaurer beaucoup de choses.

 

Nous pouvons identifier aisément le signal de ceux qui lisent les messages et leur apporter toute l’aide nécessaire. Nous pouvons agir à distance sur beaucoup de connexions nerveuses défaillantes. Nous pouvons remédier à la perte de vitalité de vos systèmes cellulaires, vous envoyer toute l’énergie dont vous avez besoin à distance.

 

Cela est très aisé pour nous et nous sommes en mesure d’agir ainsi de manière absolument illimitée. La réserve d’énergie qui se tient en votre univers est elle aussi infinie !!!

 

Nous sommes absolument très joyeux à chaque fois que nous sommes parvenus à venir en aide à l’un d’entre vous ou à entrer en résonance avec lui. »

 

Les petits êtres clignent des yeux. L’un d’entre eux, a des yeux d’un bleu vert brillant magnifique. Ils répandent un calme communicatif. Ceux qui entourent le professeur sont amusants à observer. Chez les aliens, il existe peu d’expressions faciales, alors ils utilisent ces mouvements subtils de leurs yeux pour communiquer leur assentiment. Leur pensée voyage très vite, ils sont tous en parfaite syntonie les uns avec les autres.

 

« Effectivement, nous sommes tous reliés en permanence par l’esprit, il est fort agréable de vivre ainsi. Et vous effectuez vous aussi de telles harmonisations de votre pensée lorsque vous pratiquez des activités en famille, que vous êtes entièrement immergés les uns avec les autres. Cela se produit aussi lorsque vous laissez vos gadgets électroniques de côté.

 

Nous n’avons pas besoin de tels gadgets pour communiquer et vous n’en avez pas besoin non plus. Je suis empli de joie à l’idée de ressentir toujours plus d’intérêt de la part des Terriens pour les mondes sépulcraux, les mondes que nous ensemençons de la vie.

 

Pour nous, voir un monde terreux finement cratérisé, le découvrir pour la première fois, est une grande source de joie.

 

Lorsque de tels mondes se révèlent à notre regard nous sommes éblouis, nous ressentons immédiatement un très grand amour.

 

Nous écoutons la vibration de la planète, nous visualisons ses aspirations, car toute planète possède en son cœur un esprit fort sage. Nous communions avec lui, et également avec les Créateurs de Mondes, les êtres qui ont matérialisé cette sphère puis l’ont accompagnée.

 

Il s’agit de savoir quelle variété de plantes pourra s’harmoniser parfaitement avec les formes de vie minérales présentes au sol. Quelquefois, il existe déjà une forme de vie animale simple, semblable à des colonies d’amibes et de bactéries.

 

Nous entrons aussi en résonance exacte avec ces formes de vie, afin de connaître leurs préférences. Nous agissons toujours de la sorte, il est indispensable de faire éclore des algues, des plantes qui seront bénéfiques à toutes les créatures déjà présentes.

 

Lorsque la planète nouvelle est déjà pourvue de vie végétale faiblement enracinée en de petites niches, nous l’encourageons, nous la répandons à plus grande échelle.

 

Les semis de graines et de pollens sont une de nos spécialités. Nos experts ont poussé l’étude de ces composés de la vie à leur sommet.

 

Vous devriez considérer d’ailleurs avec intérêt, la forme de ces structures au microscope. Des formes aussi harmonieuses agissent à l’échelle micro cellulaire et en bien d’autres domaines subtils. Donc ces semis sont effectués toujours dans l’allégresse.

 

Plusieurs décennies après, nous revenons voir la planète, souvent bien riche en herbacées, nous développons alors des arbustes, puis des arbres bien plus gros. Pour ce faire, il faut revenir plus tard. Il faut toujours agir par paliers pour ne pas fatiguer le sol. Il s’agit d’une étroite interaction entre vie animale et vie végétale.

 

Une fois que nous sommes parvenus à constituer une forêt, notre bonheur est grand. La planète peut ensuite voir s’épanouir des peuplements d’animaux ou d’êtres pensants, formant des sociétés plus ou moins développées. Cette tâche est confiée à d’autres spécialistes que nous-mêmes, QUI ONT POUR BUT DE FAIRE ÉCLORE CES FORMES DE VIE IMMENSÉMENT VARIÉES.

 

Certaines planètes aspirent à se doter exclusivement d’une vie animale, d’autres aspirent à porter une vie humaine, ou alien. A chaque fois il existe une aimable communion entre les aspirations du cœur de la planète et les formes de vie qu’elle abrite.

 

Je vous salue très amicalement, et vous envoie beaucoup de joyeuses pensées en ce joli mois de Mai,

 

Le professeur Zolmirel  »

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

 

 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article