Nous aimerions vous parler du voyage spatial

Publié le par Aurélia LEDOUX

Nous aimerions vous parler du voyage spatial

Message de Dorian

 

"Je me présente, je suis Dorian, un ami rayonnant du dessus. Rayonnant, à la seule idée de pouvoir converser avec vous. Nous avons ce privilège immense, qui est aussi un honneur, de pouvoir vous atteindre à travers ces messages pour faciliter votre transformation. Ces messages sont des catalyseurs pour de grandes énergies cosmiques, et comme il s’en déverse de plus en plus, cela intensifie ce bouillonnement de lumière qui secoue votre monde de toutes parts. Par secouer, nous faisons référence à un phénomène graduel et positif, sur fonds d’accélération du temps.

La vibration temps est contenue dans l’espace, dans votre espace. En la subliment et en la transformant comme vous le faites de plus en plus, lorsque vous vous octroyez des merveilleux moments de paix et de bien être, vous accélérerez la transformation vers le haut plan de la lumière.

A ce niveau là, le temps n’est plus nécessaire car tout est révolu. Il existe bien sûr du temps, mais ce n’est plus un facteur, il n’est plus du tout vécu de la même manière.

Car par instants, vous vous sentez ô combien coincés sur votre petit globe, alors que paradoxalement, la nuit votre esprit a à cœur d’explorer les dimensions subtiles avec de plus en plus de détermination.

 

Il nous est très aisé, immensément agréable, d’accomplir ce que vous nommez le voyage spatial, pour aller explorer et cartographier de nouveaux mondes.

Cela se fait avec une grande aisance, sans polluer ni laisser de débris derrière nous, à part peut-être de minces trainées de photons inoffensifs.

Nombre des êtres qui dirigent en apparence ce temps, ce monde sur lequel vous vivez, sont si avides, qu’il ne nous est point encore possible, de pourvoir offrir librement cette technologie à votre monde.

Eux, en feraient uniquement une arme de guerre visant à spolier de nouvelles planètes.

Mais cette technologie existe bien et nous avons d’ailleurs convié des Terriens à venir la tester. Tous ont été enchantés de tels voyages."

Il rit bien fort.

 

"Lorsque nous prenons place à bord d’un vaisseau-lumière, nous devons entrer dans un état d’esprit propice au rêve, à la contemplation. Cela nous est indispensable, pour franchir les portails dimensionnels les plus élevés. Voyager dans l’espace, c’est s’abandonner, abandonner sa vie et la remettre entre les mains de la Source. Les navigateurs le font aisément et en s’immergeant de la sorte dans le supra, ils parviennent très aisément à guider un vaisseau. Ce ne sont pas des ordinateurs qui guident les vaisseaux dans les méandres de l’espace, mais des êtres vivants.

Pouvez-vous le croire ?

Les ordinateurs sont uniquement utilisés pour ajuster la poussée de certains vaisseaux. Il est des vaisseaux qui possèdent des réacteurs à neutrons inertes, d’autres qui génèrent une sorte de compression de l’espace temps, encore que ce terme ne soit pas pleinement exact. Nous préférons parler de modification des champs de pesanteur et d’anti pesanteur."

Là un blanc existe, car tout cela est bien difficile à transcrire pour mon esprit peu versé dans les sciences physiques.

Dorian me montre des vaisseaux splendides de toutes les couleurs.

"Nos vaisseaux sont faits d’une matière vivante qui se restructure en cas de choc, avec de petites pierres par exemple. Il existe beaucoup de pierres dans l’espace, et beaucoup de particules, d’autres bâtiments collectent ces particules et les transforment en une sorte de combustible, notamment l’hydrogène."

 

Il me montre un superbe vaisseau rouge vif, tout brillant, dont la paroi ressemble à une sorte de Kevlar, il s’agit d’une matière disposée en très petits losanges. Sauf que celle-ci est différente.

Il s’agit de matière autogène, explique Dorian.

"Cette matière a été modifiée au niveau microcristallin pour posséder plus de liaisons atomiques, être plus résistante en cas de rupture. Cette matière est liée par un champ d’énergie électronique, qui lui permet de garder sa mémoire de forme. Elle est donc vivante et se régénère facilement en cas d’impact. La plupart des « soucoupes volantes » sont ainsi. Nous préférons le mot nef. Le matériau qui les constitue est pratiquement indestructible."

 

Il me montre ensuite un grand vaisseau cylindrique aux extrémités arrondies. Le vaisseau semble constitué de cristal veiné de panaches irisés, c’est un très beau spectacle, comme de l’ambre lumineux, rosé, or et violine. On dirait plus un bijou qu’un moyen de transport.

"Ce vaisseau est fait de pure lumière condensée avec soin, nous pouvons lui donner la forme que nous souhaitons, car le cristal prend la forme que nous lui demandons. Ensuite, il est donc très aisé d’aménager l’intérieur. Ce vaisseau ne comporte aucun réacteur, explique t’il. C’est la pensée agissante des pilotes qui va projeter un trajet dans l’univers. Ensuite, le vaisseau va entrer à un haut niveau dimensionnel où il ne pèsera plus et y être amené à une allure vertigineuse, qui transcende toutes les lois de la physique."

 

Dorian me montre un troisième vaisseau, avec des appendices luminescents, comme des pattes, ou des nageoires. Il rappelle un peu la forme d’un insecte ou d’un poisson.

Celui-ci est encore plus étonnant que les autres, car il ressemble à ces animalcules splendides que l’on trouve au fond des océans, mais très grossi.

 

" Ce vaisseau est un être vivant, une sorte de baleine cosmique. Nous les appelons antrèmes, et ils adorent voyager en notre compagnie. Ce sont des êtres vivants qui se nourrissent de l’énergie qui entoure les étoiles et les planètes.

Les antrèmes sont très âgés, très sages, et d’un naturel fort curieux. Il leur est aisé de parcourir l’espace et de s’y repérer. Ils savent exactement les routes à emprunter. Ce sont des êtres d’amour. Ils sont naturellement creux et peuvent donc abriter beaucoup de pièces, d’objets, de passagers, sans qu’il ne leur arrive aucun mal."

Dorian m’explique que c’est un peu comme la coquille d’un escargot, qui est creuse. Apparemment, le corps de la créature est en dessous, et celle–ci peut emmener des passagers sur son dos.

 

" Voici pour ce petit exposé, mais il existe encore d’autres navires, bien plus immenses, qui ont la taille de sphères lumineuses, d’arches, de très vastes proportions. Ces vaisseaux se font ainsi passer pour des planètes, car ils en ont la taille. Il en existe également de cylindriques, d’allongés. Et ces vaisseaux, sont ceux des Grands Êtres, de ceux que nous appelons les Créateurs et les Éveilleurs de mondes.

Ils peuvent modifier la circulation énergétique autour d’une planète en particulier. Les êtres qui y naviguent sont les Êtres des Sphères, dont on entend beaucoup parler en ce moment, et des légions célestes. Mais beaucoup de très grands êtres n’ont pas besoin de vaisseaux pour se déplacer.

Oui, comprenez-le bien, nous vous invitons à méditer sur cela, sur cette possibilité très heureuse que nous vous présentons. Celle du grand voyage spatial, un voyage de découverte, d’aventure paisible et d’émerveillement. Vous pouvez effectuer ce voyage en votre esprit, ou tout naturellement la nuit lorsque vous naviguez sur de plus hautes sphères. C’est avec joie que nous vous y invitons.

Nous vous envoyons nos plus grandes pensées d’amour, de joie retrouvée en ce début de printemps,

Dorian et les Êtres de Lumière,"

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isabelle 07/05/2017 12:50

tout cela m'est si familier! j'ai hâte de les retrouver ...