Le voyage vers l'intérieur du monde (3/3)

Publié le par Aurélia LEDOUX

Le voyage vers l'intérieur du monde (3/3)

Message du Professeur Zolmirel (suite)

 

Les deux premières parties de ce long message sont consultables juste ici :

 

Aussitôt, son esprit s'échappe, et il rejoint un lieu extrêmement brillant. Le pays du rêve se tient là, juste devant lui. Le petit alien entre dans une salle très accueillante.

 

La pensée se replie et je songe qu'il est présentement l'heure du soir. Avec Zilmis, nous décidons d'aller nous coucher car nous tombons de sommeil. Je m'assoupis en peu de temps et un rêve très doux vient m'habiter.

 

 

A mon tour, je quitte ce lieu souterrain d'où mon esprit jaillit avec bonheur. Puis, je me retrouve en une belle salle très brillante. Là, aux côtés d'Orel, d'Amoni et de son propre père, se tient Dorian. Il resplendit de joie, le petit Zilner est à ses côtés. Nerti, rayonnant de bonheur est là également. C'est un rêve et en même temps il est fort réaliste.

 

  • Penses-tu que les nôtres puissions faire de bons guérisseurs ? demande le petit Nerti d'un ton intense. Je me sens indigne et être habité de vils instincts de prédation m'effraie.

  • Mon cher petit, nous avons tous des instincts. Ils nous permettent de développer une certaine assurance, de ressentir un certain nombre de choses, de l'intérieur, expose Dorian.

  • Comme lorsque je te dis que tel plat que tu as cuisiné, est bon ou non à manger, précise Orel en riant.

  • Oui, cela ne m'étonne pas de toi, répond Dorian. Je pense plutôt à cet instinct merveilleux, qui t'a mené vers cette pyramide, la première fois que nous nous sommes rencontrés. Bien sûr, cela aurait pu être très grave pour toi, ce rayon était très dangereux. Mais quelle était la probabilité pour le faisceau de savoir, enfoui dans ce monument, d'atteindre un enfant tel que toi ? Quel était la probabilité qu'un enfant comme toi, venant d'un monde si éloigné communique avec cette sphère de pensée millénaire, laissée là, voici un temps infini par les premiers colons de cette planète ? Nos ancêtres lointains des Pléiades auraient-ils pu prévoir cela ? Absolument pas.

  • Pourquoi cela est-il si important ? demande Nerti.

  • En agissant de la sorte, tu as permis à ce faisceau de haute pensée de se faufiler jusqu'aux tiens. Lorsqu'une pensée aussi élevée peut entrer dans l'esprit d'un si grand nombre d'aliens, il en résulte de très grands bouleversements positifs. Ton peuple a été choisi, c'est le prochain à se voir offrir la grâce de pouvoir s'élever au rang vibratoire suivant, déclare Dorian.

  • Juste parce que j'ai voulu toucher ce faisceau ? demande Nerti.

  • Oui, mon enfant. Tu as voulu entrer dans la lumière. Cette magie du passé t'a attiré à elle. Crois-tu vraiment que la conscience quasi divine, qui se tient dans le cristal de cette pyramide, aurait choisi un petit alien habité de bas instincts pour ce faire ? Ne crois-tu pas au contraire que tu es un enfant de la lumière, habité des plus hautes pensées ? demanda Dorian.

  • Je pense que oui, répond le petit Nerti. Cela faisait comme une voie, comme une porte que je devais franchir.

  • Et tu l'as fait, assure Dorian et à présent, de très belles choses vont en résulter, car les aliens Denakhs sont maintenant conscients de ce grain de lumière qui croit en eux, en leur centre.

 

Nous étions tous réunis près du petit Zilner et nos yeux luisaient d'affection en cet instant. Nous étions tous rayonnants de joie en songeant qu'un avenir plus heureux s'ouvrait pour des légions de chercheurs Denakhs, mais aussi pour leurs très lointains descendants restés en arrière, les Gzokis.

 

Le petit alien s'apaisa et prit un peu d’élixir. Je conversais avec Amoni de nos récentes péripéties et mon ami me conta par le menu détail ses jours présents. Nous étions ensemble, quelle que soit la distance qui nous séparait, la voie du rêve ou de l'esprit nous permettant de nous retrouver instantanément.

 

J'ai été ravi de vous délivrer ce message de joie. Recevez, chers amis de la Terre bleue, toutes mes meilleures pensées d'amour resplendissant pour votre monde, vos familles lumineuses et aimantes.

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes : 

 

 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article