Message de l'esprit du vieil arbre

Publié le par Aurélia LEDOUX

Message de l'esprit du vieil arbre

Je parcours la forêt sans but précis. Là, au détour d’un joli petit chemin, une pente me mène à cette clairière naturelle au cœur de la forêt, où se tiennent cinq très gros hêtres. Je sens une présence, une énergie palpable, un peu comme s’ils me regardaient. J’ai l’exacte impression de me tenir devant des géants.

 

L’un des arbres est endommagé, mais cela est insoupçonnable lorsqu’on voit son allure en pleine santé. Il se tient bien droit et son feuillage est baigné de soleil.

Je comprends que cela est aussi un moyen pour lui de rester en vie. Car les bûcherons coupent aussitôt les arbres bien élancés et laissent ceux qui sont abimés.

 

Il existe en ce lieu une très vive énergie et le feuillage vert, coloré de soleil, semble émettre sa propre lumière.

 

Il existe une voix, une présence qui vient du cœur de l’arbre. Il en existe d’autres, autour, qui murmurent très bas. La présence la plus affirmée parle avec une grande sagesse et de l'affection. Son message s'adresse à tous et il souhaite qu'il soit largement diffusé.

 

« Ceci est un ancien lieu sacré, un ancien lieu de pureté, où tu te tiens. Oui, une partie de mon tronc est brisée, mais je suis toujours debout, pour et par les miens. Je suis l’esprit du vieil arbre, l’esprit de la forêt.

 

Mon écorce t’intrigue, tout ce que je suis t’étonne. Tu es intriguée et étonnée !!!

(il rit bien fort)

Nous les arbres, vivons très vieux, en principe. Nous sentons le temps qui passe sur nous, sans effets.

 

Peux-tu te représenter de tels effets ? Ces effets sont illusion, ils sont sérénité pour nous, douce contemplation de l’aube.

 

Apaise ton esprit, Enfant de
la Terre et viens confiant auprès de nous. Les arbres sont tes amis, nous l’étions et le redevenons, loin de la civilisation industrielle.

 

La forêt murmure pour toi, pour t’inviter à plonger en toi-même. C’est une douce atmosphère de recueillement.

 

Imprègnes-toi de cette douceur et quand tu es triste et fatigué, viens auprès de nous ! Nous t’attendons et t’accueillons !

 

Tu verras qu’en ce lieu peuplé du chant des oiseaux, toutes tes sombres pensées s’effaceront.

 

 

Ton monde technologique t’éloigne de toi-même, du principe de la vie, nous, nous t’y ramenons. Près de nous, tu sentiras l’énergie de la Terre jaillir de son sol, de ses fontaines souterraines. Lorsque l’eau ressurgit, elle est purifiée de tout. Voilà pourquoi, les très gros arbres, qui ont de très profondes racines, peuvent résister au temps. Nous absorbons cette eau de jouvence. Nous restons forts, nous restons vaillants, nous les hêtres, les chênes de vos contrées.

 

Les esprits des forêts veillent sur nous en permanence. Songez à eux avec amour, avec amour ils vous visiteront. Nous protégeons, nous purifions tous ceux qui viennent nous visiter, il existe de très basses énergies en votre monde.

 

Des choses létales qui devraient retourner à l’oubli, que ce soit ce que vous ingérez, ce que vous voyez, pas forcément volontairement.

 

Cette manière de faire, de vivre, de voir, cela n’est pas ce que Gaïa a prévu pour vous.

 

 

La Source, Gaïa, ont prévu de déverser tout l’amour en votre cœur, pour toujours et à jamais. En vous nourrissant, elles s’élèvent vers la grâce.

 

 

Nous vous en prions, enfants de cette Terre, départissez-vous de tout ce qui vous emprisonne, libérez-vous ! Libérez votre être de toute cette technologie, de ces produits invasifs qui vous empêchent de vous relier au Grand Tout, à vos frères exclus.

 

Nous vous espérons et vous aimons. Nous vous invitons à vivre, à vibrer plus haut. Nous vous enjoignons de vous sentir sereins, détachés, et aimants envers vos proches.

 

Maintenant, allez et réjouissez-vous, car de très grandes énergies de paix et de douceur se déversent présentement. Leur flux va s’intensifier encore, durant les prochains mois, les prochaines années à venir, jusqu’à ce que tout devienne harmonie.

 

Plus un homme reçoit d’éducation, d’instruction, moins il est enclin à communier avec la nature. Bien sûr, nous aimons que les vôtres soient instruits, mais il ne faut pas que leur cœur se ferme. Apprendre à raisonner exclusivement avec sa tête ferme le cœur, le ressenti, l’intuition.

 

Les personnes qui ne possèdent pas forcément des manières pour vivre en haute société, sont les plus à l’aise pour communiquer avec ce qui vit. Ces personnes sont simples, amusantes, gentilles, et nous nous réjouissons de chaque fois les voir.

 

Prenez plus souvent les temps de vous retourner sur ce que vous êtes vraiment, sur votre parcours.

 

Demandez-vous de quelle manière votre personnalité, vos aspirations ont évolué. Nous vous invitons à faire ce beau voyage, en vous demandant très sincèrement ce que vous aimeriez voir advenir en vos vies.

 

Chers amis de la Terre, des mondes habités de ceux qui marchent, nos racines sont vôtres, prenez bien soin de vous et ayez une petite pensée envers ce qui pousse. »    

 

L’Esprit du vieil arbre

 

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

 

Publié dans Messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article