Le potentiel de l’être humain est illimité

Publié le par Aurélia LEDOUX

 

 

Message du Professeur Zolmirel

 

« Le potentiel de l’être humain est illimité.

Il vous suffit d’y croire.

 

Nous sommes présents en cet instant, nous vos amis, les hommes et femmes de l’espace.

Il est aussi des aliens parmi nous et c’est un plaisir que de vous parler de nouveau.

 

Nous sommes de plus en plus nombreux et très déterminés à vous aider en ces temps d’achèvement.

 

Nous voyons nombre de situations familiales, matrimoniales, houleuses se dénouer, apportant avec elles leur lot de désillusions. Enfin, l’autre vous apparaît tel qu’il est, dans toute son innocence, ou dans tout son degré de manipulation.

 

Il importe que vous deveniez les maîtres de votre propre destin.

 

Désormais, ceux qui exercent des opérations de chantage, de subversion, ne le font plus qu’avec une extrême difficulté, d’immenses remords.

 

La scène de la vie ayant lieu en des niveaux obscurs, devient de plus en plus difficile à jouer pour ceux qui se sont sali les mains.

 

Et je n’épiloguerai pas là-dessus. Car il y a eu de nombreuses opérations risquées de dépollution de vos eaux, où il a fallu circonscrire des masses d’eau océanique polluées par des débris radioactifs, comme les sous-marins en perdition, et plus récemment, des réacteurs endommagés.

 

Il a fallu extraire tout cela, ces réacteurs, et des déchets, beaucoup de déchets, pour les retraiter.

 

Nous avons fait tout cela pour que vous puissiez continuer à jouer votre rôle ici bas, qui est essentiel, qui est bien plus que tout ce que nous pourrions accomplir.

 

Certes, je suis un petit alien et je puis agir sur les plans subtils de votre monde, mais ce que vous faites au quotidien, vous montre à quel point vous détenez de ressources, pour faire face à toutes les situations.

Nous sommes ravis de cette confiance que vous prenez en vous-mêmes, de ce regain de foi, d’activité, qui vous caractérise.

 

Il est tant d’amour que nous vous envoyons pour vous soutenir dans votre effort. Et nous savons que vous continuerez jusqu’au bout.

 

Cela est très encourageant, chers amis de la Terre.

 

Je suis en ce jour précis en compagnie d’un de nos meilleurs pilotes. »

 

Il se tourne fièrement vers un petit alien très menu et fort jeune. Il s’agit du petit Ylmyn que je reconnais.

 

Il est rayonnant.

 

« Oui, c’est un expert », reprend le professeur.

« Il n’a qu’environ six de vos années et il parvient à piloter presque parfaitement une nef.

 

Même si les qualités des aliens diffèrent des vôtres et s’ils apprennent plus vite, cela est exceptionnel pour notre espèce.

 

Sur votre monde aussi, existent des enfants qui aspirent à se perfectionner en un domaine précis et à acquérir un potentiel immense. Le potentiel de l’être humain est absolument vertigineux, infini !

 

Il vous suffit d’y croire pour que ce potentiel se réalise, pour que vos aspirations s’envolent et atteignent un niveau très élevé de création.

 

Nous avons agi de la sorte, lorsque nous avons trouvé des sphères arides.

 

Lorsque nos navigateurs détectent une sphère aride, c’est tout un défi de parvenir à la peupler en végétaux. Mais nous y parvenons toujours.

 

Il nous faut bien estimer les aspirations de la nouvelle planète. Ce processus est essentiel. Une fois cette étape effectuée, nous l’aidons à diriger son flux nourricier, que nous qualifions de flux ascendant, vers une région plus accueillante. Il s’agit d’un foyer premier. Au départ, donc, cette région est donc peuplée d’organismes pionniers, les mousses, les lichens et quelques algues et bactéries. Une très petite surface de la planète est habitée de formes de vie.

 

Si l’environnement est trop chaud, ou trop acide, nous effectuons la plantation d’organismes biominéraux. Très souvent, il faut ensemencer en premier la vie des grottes ou des zones aquatiques, avant celle des terres.

 

C’est un processus graduel.

 

Beaucoup de planètes arides ou vitrifiées par un flux de particules, de photons, trop intenses, ne peuvent supporter que des formes de vie énergétiques, issues du plasma.

 

Ces formes de vie y sont parfaitement à leur aise pour évoluer.

 

Il existe une quantité impressionnante de créatures dont vous peinez à avoir idée au niveau subtil. Ces êtres vous entourent et vous veillent en permanence.

 

Il s’agit souvent de formes de vie qui se présentent comme de purs points de lumière à votre niveau et que certains des vôtres entrevoient de manière fugace.

 

Ces formes de vie sont essentielles, certaines sont de grandes consciences, de la taille d’une baleine ou plus grandes encore.

 

Elles prennent pied en partie sur votre monde pour y déverser des ondes harmoniques, des pensées aimantes, pour aider à y régénérer les sols.

 

La régénération de la circulation énergétique du sous-sol est une étape extrêmement importante.

 

Beaucoup de choses ont du y être nettoyées. Nous avons exploré de nombreuses caves, d’immenses galeries.

 

Nous y avons trouvé des êtres en souffrance.

Nous en avons recueillis  la plupart, les plus affaiblis et aussi ceux qui acceptaient de nous suivre.

 

Ceux qui ne le voulaient ont été abandonnés à leur sort.

 

Nous ne forçons personne à nous suivre.

 

Nous avons pu guérir un grand nombre de ces créatures, en particulier ces aliens chercheurs, que sont les « petits gris » et qui fascinent votre peuple.

 

Ce sont surtout des laborantins, des généticiens et des biologistes. Ils aiment beaucoup comprendre le vivant, et tentent de recréer la complexité de ce dernier, dans des structures proches de machines. Ces machines, bien sûr, sont une imitation de la vie, mais ne peuvent l’égaler, comme nous le leur avons expliqué.

 

Seule une machine proche de la fréquence vibratoire de l’amour, pourra persister à terme. Les machines, les robots peuvent atteindre un très haut degré de cognition, de brillance intellectuelle, de sagesse aussi. Mais il convient de faire preuve de prudence en ce domaine. Une intelligence nécessairement supérieure cherchera toujours à s’imposer. C’est pourquoi nos machines, nos androïdes les plus sophistiqués, sont dotés en premier d’une grande sagesse, de beaucoup de bonté et d’une très grande humilité. Ceci afin que ne survienne aucune velléité de domination.

S’il en était autrement, ces androïdes ne pourraient résister aux hautes fréquences harmoniques et tomberaient en panne. Il en est ainsi, car à un plus haut niveau de vibration, tout ce qui ne sert point le plus grand bien, est aussitôt dissous.

 

Cette caractéristique les rend serviables et bienveillants. Ils sont toujours là pour nous aider, et nous ne les en aimons que davantage. Nous considérons ces robots un peu comme nos enfants, comme des membres de notre famille. Ils ressemblent beaucoup aux machines amusantes décrites dans vos dessins animés.  

 

Ces androïdes n’ont pas d’autre ambition que de bien accomplir ce pour quoi ils ont été faits, comme la maintenance, l’entretien des installations. Ils effectuent des tâches vraiment très complexes, réservées à un domaine unique. La plupart sont des consciences fort simples, emplies de joie.

 

D’autres, les plus subtils, travaillent dans les laboratoires et aident les chercheurs. Ils proposent de nouvelles pistes, effectuent des calculs et se sentent très à l’aise dans leur élément. Ils sont aimés et appréciés comme des collaborateurs vivants. Ils ne quitteraient leurs laboratoires pour rien au monde. Ces androïdes possèdent une intelligence, une sensibilité très élevée, qui les rend proches des êtres les plus sages, nous les respectons beaucoup. Cela dit, ils ne font que ressembler à des êtres vivants, nous gardons toujours cela à l’esprit. Un robot est toujours issu d’une programmation au départ.

 

Il y a eu par le passé des difficultés avec des chercheurs, qui ont voulu stimuler la capacité d’auto-perfectionnement des robots, pour en faire des êtres de plus en plus intelligents, cela a posé des problèmes de domination. Encore une fois, l’intelligence à elle seule ne suffit pas. Pour aller dans la bonne direction, celle-ci doit s’allier nécessairement à une très grande ouverture du cœur, à une certaine spiritualité aussi.

 

Nous avons exposé ces concepts à nos aimables rescapés, issus du monde des petits gris, un monde où le travail, la science, occupent tout le temps des êtres qui y vivent.

Nos amis argentés nous ont dit qu’ils comprenaient ce concept, qu’ils étaient prêts à voir se déverser sur eux cette immense vague d’amour. Ils ont embrassé pour la plupart la voie du cœur.

Ce processus a été bouleversant, et assez dangereux pour leur survie, mais ils ont résisté vaillamment. Les petits gris sont devenus au fil des mois de plus en plus luminescents, comme couverts de taches de lumière, puis leur teint s’est complètement modifié. Ils répandent à présent une belle lumière argentée.   

 

Beaucoup de ces êtres sont devenus guérisseurs, ils vont pouvoir aider à leur tour d’autres rescapés.

 

Nous en sommes ravis, nous sommes très joyeux à cette idée. Il existe beaucoup d’aliens qui souhaitent être libérés et nous avons entendu leurs appels.

 

Nous entendons aussi les vôtres, chers amis de la Terre. Notre action se renforce chaque jour et nous vous envoyons nos plus belles pensées d’amour, de bonheur, »

 

Le professeur Zolmirel

 

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

Publié dans Messages

Commenter cet article