Les créatures qui craignent l’amour

Publié le par Aurélia LEDOUX

Les créatures qui craignent l’amour

Message de la Mère

 

Une voix de femme très douce s'exprime. Ce message est accompagné de beaucoup de paix, d'une ondée de joie. Comme l'a fait remarquer une lectrice, le calcul exprimé en siècles est inexact, mais l'époque de 250 millions d'années correspond bien aux images qui m'ont été transmises.

Une vibration énergétique très forte était présente lors de la réception.

 

« C’est moi, la Mère, de toutes choses, de toute vie sur ce monde.

 

M’entends-tu ?

 

Je sens votre amour à vous tous, enfants de la Terre, mes enfants chéris, et je vous en rends grâce.

 

Je rends grâce à ce souci décuplé, pour certains, permanent, que vous avez de prendre soin de votre corps, de mon corps.

 

Oui, tant de choses ont été souillées, par le mépris, l’indolence, la négligence, tant de lieux bénis de mes eaux, de mes sources ont été taris, souillés.

 

Lorsque cela est, les présences lumineuses qui prennent soin de moi, et de vous, en créent de nouveaux, en d’autres endroits.

 

Il est aussi des êtres soigneux, qui épurent, qui restaurent, qui dépolluent beaucoup de sites naturels, qui enlèvent beaucoup de ces déchets, de plastique, qui flétrissent mon environnement et le vôtre.

 

Oui beaucoup d’humains de cette planète, de Terriens humanoïdes, sont en train de considérer qu’ils scient très précisément la branche sur laquelle ils sont assis depuis au moins 200 siècles  (200 000 ans) pour l’histoire officielle. Je dis humanoïdes, car il existe aussi d’autres formes de vie, légèrement différentes de vous sur ce monde.

 

Pour l’histoire véridique de ce temps, je dirai que cela fait au moins 1 million de fois ce temps que vous êtes présents sur ce monde.

 

Je veux dire par là, au moins 200 millions d’années.

 

Oui, vous devriez revoir votre histoire, celle de votre ascendance - descendance.

 

Je veux ici bien sûr parler des aliens, de ces formes de vie, qui excitent chez vous une forme de colère très vive, que vous assimilez à des parasites, et qui conjointement à cela, vous fascinent. Ces aliens ont mêlé leur ADN au vôtre, ainsi que de nombreux peuples stellaires, immensément sages. Ils sont revenus récemment, afin de tenter d’hybrider leur espèce, qui peine à survivre, à la vôtre.

 

Ces créatures grisâtres et faméliques qui ont spolié les réserves de ce monde, manipulées par des formes de vie reptiliennes encore plus avides, ont changé d’allégeance.

 

Oui, beaucoup de ces créatures ont été dissoutes par ma radiance ou s’en sont allées, de la même manière que périssent les êtres qui tombent malades sur votre plan.

 

Certains êtres, même les humains, refusent l’amour et le craignent, leur corps dépérit et tombe malade.

 

Souvent, ces êtres ne sont pas tous malveillants, ils tombent malades parce qu’il y a de la rancœur, du regret en eux, et parce qu’ils ne se pardonnent pas à eux-mêmes leur passé. Alors, ils stagnent, tournent en rond, demeurant dans la rumination intérieure, leurs cellules ne se régénèrent plus.

 

Beaucoup de savants aliens, de formes de vie qui ont parasité les basses couches de l’astral, se sont élevées contre ce qu’on vous faisait subir, contre ce qui m’affectait, allant même jusqu’à se sacrifier pour libérer des vôtres.

 

D’autres aliens enfin, ne parviennent pas à trouver l’apaisement, le pardon en eux-mêmes.

 

Ils sont très malheureux d’avoir été utilisés comme une main d’œuvre besogneuse, par des supérieurs serviles et malintentionnés.

 

Ces créatures, sont pourtant pures au fond d’elles mêmes. Et il ne s’agit pas seulement de « petits gris », il s’agit d’autres espèces d’aliens dont il existe un grand nombre de peuples. La plupart de ces êtres sont donc pris en charge, par des peuples plus ou moins éthérés, qui les mènent en des lieux de guérison.

 

Autrefois, les aliens et des humanoïdes d’horizons très divers, ont mêlé leur ADN au vôtre pour façonner une nouvelle race galactique, l’Homo Sapiens. Cet Homo Sapiens dont vous êtes issu, a atteint voici longtemps un grand degré de technicité, d’ingénierie, et d’élévation spirituelle. Il a ainsi pu aller essaimer sur d’autres planètes, d’autres mondes dont vos gouvernants vous cachent désespérément, et en vain, l’existence. (Notamment, je crois, Proxima du Centaure)

 

Ces autres civilisations sont là, à vos portes, et les découvreurs d’exoplanètes, d’exoterres, retardent l’inéluctable.

 

C'est-à-dire que ce contact avec une civilisation lumineuse est pour bientôt !

 

Évidemment, vos politiciens tremblent. Car ces civilisations éclairées, qui ont très à cœur de pouvoir échanger avec vous, seront trop heureuses de pouvoir confondre des êtres aussi méprisables.

 

Eh oui, elles ont parfaitement connaissance de tout ce qui se trame ici, parfaitement conscience que leur existence vous est volontairement occultée, pour des raisons de mainmise politique.

 

Car savez-vous, lorsque de telles barrières tombent, lorsque l’homme, votre espèce, prendra conscience de cet héritage fabuleux, alors, son esprit brillant saura qu’il n’a plus rien à craindre, que tout lui est possible ! Il saura qu’il n’existe plus aucun obstacle, rien qu’il ne puisse franchir !

 

Ainsi, ces civilisations lumineuses sont peuplées d’humanoïdes plus ou moins proches de votre espèce, d’aliens paisibles et d’autres formes de vie, plus proches des animaux, mais ayant atteint une immense conscience, un très grand développement spirituel, comme les dauphins, les baleines, les bélougas. De telles civilisations sont parvenues à prendre contact avec l’essence divine de leur planète-mère.

Elles ont pu résoudre tous les défis environnementaux, que votre monde connait, avec succès. Sur ces mondes chacun vit dans l’harmonie, les êtres ont atteint un immense développement, une immense connaissance d’eux-mêmes et d’autrui. Ce haut niveau de développement intérieur, de satisfaction dans leur vie en fait des êtres tout à fait affables, aimants, généreux et sincères.

 

Ils sont bien sûr abrités sur des planètes telles que la vôtre, des milieux accueillants y existent, ou chacun vit de manière libre, paisible, sereine et dans l’abondance.

 

Sur ces mondes n’existent pas de systèmes commerciaux et bancaires, pillant les gisements miniers, pour réduire la population à un niveau d’existence soumis.

 

Sur ces mondes existent d’aimables communautés agricoles qui répartissent équitablement les ressources, qui redistribuent chaque chose de manière gracieuse. Il n’existe pas d’argent, d’obligation, car le travail est remplacé par le plaisir d’exercer son talent.

 

Pouvez-vous imaginer cela ?

 

Laissez ces images de sociétés harmonieuses imprégner votre esprit et concentrez vous à imaginer une telle possibilité précisément sur ce monde, en ces temps troublés ! Mettez-y beaucoup d’amour et de lumière, oui, même si une poignée d’êtres humains désirent très fort toutes ces choses, cela se fera !

 

En vérité, vous êtes presque en totalité désireux de ces mondes de paix, de liberté, et d’échanges riches avec les autres systèmes stellaires !

 

Je vous dis, moi, la Mère de toute vie sur ce monde, que cela est d’ores et déjà engagé.

 

Que plus rien ne pourra venir entraver ce glorieux destin qui s’offre à vous.

 

Soyez en paix, heureux, mes enfants chéris, car vous avez tout mon amour et celui du Père qui se tient à mes côtés,

 

La voix de la Mère »  

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

 

 

Publié dans Messages

Commenter cet article

jeanne 13/07/2017 22:24

très beau message mais provient-il vraiment de Gaïa la Terre Mère ?
Car si oui, la Terre Mère est vraiment nulle en calcul : 200 siècles (200 000 ans) multiplié par 1 million d'années donne 200 milliards d'années et non 200 millions d'années...
ce qui semble montrer que ce message provient de quelqu'un d'autre...

Aurélia LEDOUX 14/07/2017 21:17

Bonjour Jeanne,

Je vous remercie pour cette rectification mathématique. Cela montre à quel point le fait de recevoir des messages n'est pas une science exacte ! Il est difficile de ne pas les influencer d'une manière ou d'une autre. Et il existe certainement d'autres erreurs dans les textes, des imprécisions, des contradictions.
Je suppose que ce n'est que moi qui suis nulle en calcul, comme vous le dites si bien. Les chiffres sont vraiment les données les plus difficiles à recevoir. La partie exprimée en siècles est donc fausse. Le message parlait bien de 200 millions d'années, car il y avait des images montrant les époques géologiques de la Terre. Il venait d'une voix de femme très douce, très aimante qui m'a déjà dicté d'autres textes.
Bien sûr, je comprendrai très bien que tout cela ne vous paraisse pas très convaincant. Comme je l'ai exprimé dans la présentation de ce blog, je ne cherche à convaincre personne...Chacun est libre de prendre ce qu'il souhaite.

Bien cordialement,

Aurélia