Les missions d'entraide

Publié le par Aurélia LEDOUX

Les missions d'entraide

Message des royaumes de l'après-vie

 

"Nous sommes patients à notre niveau,"

« Je suis là et depuis pas mal de temps. Il y a beaucoup de communications, beaucoup de fils qui s’entrecroisent.

Tu te demandes si tout cela est vrai, si la transcommunication inter-mondes est vraie, celle du monde des morts, vers le monde des vivants.

Oui, elle est très vraie et commence à faire son chemin.

Il y a beaucoup de personnes qui veulent vous parler, vous qui écoutez notre parole, qui veulent parler à tous ceux capables de les entendre. Beaucoup sont en demande. »

 

J’entends en effet de nombreuses, très nombreuses voix, des âmes de l’autre monde, qui murmurent des mots d’encouragement, des remerciements, des prières, des paroles aimables. Cela ne fait pas du tout comme une cacophonie, mais comme un flot immense et harmonieux.

 

« Je suis à ton niveau, eh oui, je suis revenue, restaurée dans ma pureté, dans la partie la plus noble de moi-même. Et tu as eu un aperçu trop fréquent de l’ombre qui m’habitait, cette ombre, ce côté chicaneur, pinailleur et vite lassé de tout, oui ce côté s’en est allé. Comme je suis navrée de tout ce que j’ai pu vous faire subir, je n’étais point de très bonne compagnie alors.

A présent ne transparait plus que ma joie, ma félicité et mon immense gratitude pour la vie. Je suis devenue ce que tu pourrais appeler un ange, même si ce n’est pas tout à fait exact. Mon enveloppe n’est plus matière, mais autre chose. »

 

Je la vois soudain et je m’approche craintivement de la vision. Elle est telle que je l’avais connue, mais immensément, magnifiquement belle, elle resplendit littéralement. Elle se trouve entourée d’une immense lueur dorée. Elle se tient en un lieu clair, une grande salle de lumière, des gens circulent derrière elle et le font sans aucun bruit. Tout n’est qu’harmonie en ce lieu. La lumière dorée s’intensifie.

Je ne vois pas bien ses yeux, mais ils me semblent à présent purs, et plus brillants, sans cette lueur de malice que je leur connaissais autrefois.

Bien que ma tante ait toujours été une très belle femme, au cœur noble,  je ressens plus encore cette pureté, cette bonté d’âme chez elle.

Elle poursuit ses explications avec une grande bienveillance, de l'humour aussi. Sa voix est rieuse, emplie d'une très grande félicité lorsqu'elle évoque cette consistance aérienne de son corps, cette aisance merveilleuse pour se déplacer de manière instantanée dans toutes les directions.

 

« Comme je me sens libre !!!

Je peux flotter au gré du vent, loin il m’emportera, ou je peux au contraire lui résister, aller dans d’autres directions, virevoltantes, incroyablement rapides, au gré de mes envies.

Songes- y, songes à cette merveilleuse liberté retrouvée, le plaisir de surfer sur le haut de la vague !

Oui, nous, ceux que vous appelez morts, sommes ainsi, plus vivants, plus rayonnants que jamais, dans la fleur de l’âge !

Et combien il y a de fleurs, de jardins à embellir, à entretenir, à cultiver, en ce royaume. Ce royaume n’est fait que de merveilles. Imaginez à perte de vue des champs, des arbres fleuris, le chant de milliers d’oiseaux. Imaginez encore le plaisir de voir flotter des milliers de papillons, de voir des enfants et leurs parents gambader sur les plages, courir dans les vergers, effectuer des ascensions légères sur les plus hautes montagnes, le cœur insouciant.

Imaginez ce que cela peut être agréable de pratiquer l’alpinisme, sans craindre la chute, en étant merveilleusement légers !

Oui, c’est cela l’après-vie, toutes les activités nous sont offertes, et nous faisons cela en petits groupes.

C’est une vie normale, pour ainsi dire identique à celle que vous connaissez, mais d’où est absente toute peur.

Nous ne connaissons que la félicité, que la joie, que la gratitude pour ce qui nous advient.

Ensuite, il existe les missions d’entraide, de secours auprès des vôtres.  Nous induisons des pensées dans leur esprit pour leur redonner courage, nous les invitons à prendre du recul, à pratiquer des activités agréables, plutôt que de ressasser des situations sur lesquelles ils se figent.

Nous sommes toujours ainsi, allègres, joyeux, insouciants, emplis de ressources. Lorsque nous avons bien œuvré, que nous sommes parvenues à guider favorablement une vie, alors, une félicité incomparable nous envahit.

Nous sommes sereinement immensément heureux, nous savons que là est notre place, auprès des baleines, auprès des jeunes enfants nouveau-nés, auprès de ceux qui tentent désespérément de se défaire de la drogue, auprès de personnes aimantes qui aident chaque jour les infortunés, ou simplement auprès de ceux qui prient.

Oui, nous sommes cela, les Êtres de Lumière vont et viennent sur votre monde en ce moment, le débarrassant de mille et une choses qui empoisonnent votre planète. Nous leur prêtons main forte, nous pouvons concentrer d’immenses quantités d’énergie, d’immenses vagues bénéfiques, cela nous permet de faire échouer beaucoup de choses.

Vous être protégés et aimés, chers habitants de la Terre,

Je suis Catherine du royaume de l’Après-vie et je vous aime tous, »

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Illustration tirée du site suivant :

http://www.freegreatpicture.com/roads-photo/forest-50423

 

 

Publié dans Messages

Commenter cet article

isabelle 17/03/2017 12:52

merci Catherine, merci Aurélia, ça fait beaucoup de bien!