Vous êtes arrivés très précisément à la fin des temps et au début de votre temps

Publié le par Aurélia LEDOUX

Vous êtes arrivés très précisément à la fin des temps et au début de votre temps

Message de Dorian

 

"Ce que cela veut dire, c’est que tout peut arriver, absolument tout ce qu’il y a de meilleur en fonction de votre degré de permissivité. De réactivité, également.

Les situations qui vous font littéralement bondir, jaillir hors de vous-mêmes, ont tendance à se reproduire, votre amour-propre en souffre bien souvent.

Nous vous disons et vous répétons que de telles leçons sont bénéfiques. Il n’existe nulle moquerie du destin qui se jouerait de vous, au contraire ! Ces expériences ne visent qu’à faire s’épanouir la fleur de patience, de calme, de paix souriante qui est déjà en vous. Elle promet d’être bien grande cette fleur !

C’est en étant le plus possible, le plus précisément à l’écoute des autres que vous saurez déceler leurs besoins véritables.

Comme il est plaisant alors d’y répondre, de refléter cet équilibre parfait entre demande et satisfaction.

 

Vous ressentez de plus en plus profondément à l’intérieur des autres et de vous-mêmes, vous êtes les mêmes miroirs.

Ainsi, cet amour-propre, cet égoïsme qui s’estompe, mais ressurgit quelquefois, chez vous comme chez autrui, vous parait si heurtant, si prévisible.

Vous arrivez à prédire de plus en plus les comportements d’autrui, à lire dans les pensées les uns des autres.

Me fera t’il ou ne me fera t’il pas confiance ? Pour quelle raison ?

 

Beaucoup d’êtres méfiants, défiants, devrions-nous dire, très malmenés par la vie, ont besoin d’être écoutés, rassurés, sur votre empathie, votre capacité à les aider, à ressentir vraiment ce qui coince en eux et autour d’eux.

Et savez-vous le meilleur ?

Ce que vous parviendrez à résoudre chez les autres aura une incidence directe dans vos vies !!!

Comme les choses sont bien faites !!!

 

Oui, nous savons, nous ressentons qu’un grand nombre de vous aspire de plus en plus à comprendre, à cerner les vrais besoins de son entourage direct. Comme il est heureux de chercher à faire plaisir, nous ne pourrions vous en vouloir !

Mais sachez seulement qu’il existe, et nous en somme navrés, des êtres que vous ne pourrez jamais contenter. Simplement parce qu’ils ont occulté en eux-mêmes la notion même de bonheur.

Ils ne s’estiment pas assez méritants, ou pas assez importants pour recevoir ce bonheur, ou encore, ils en nient désespérément les bienfaits, le fuyant chez les autres, le dépréciant.

 

Le bonheur, la simplicité, la joie de vivre, sont une capacité naturelle des enfants et c’est pourquoi nous vous invitons à observer ce qui fait luire leurs yeux, ce petit rien qui les amuse, cela est tout le sel de la vie, chers amis d’ici bas.

Vous nous manquez bien, il nous tarde d’être auprès de vous, sachez-le.

 

Nous aussi, nous avons à cœur de vous choyer, de vous emmener voir les merveilles du ciel. Il y a tant d’endroits, de choses que nous aimerions vous faire découvrir.

Certains d’entre vous perçoivent déjà bien cela en leur état de semi-veille et de sommeil.

Comme je suis heureux qu’il en soit ainsi, que votre cœur se mette à vibrer au diapason de l’Amour qui emplit dorénavant toute votre sphère étoilée.

Ouvrez-vous à la contemplation de cette belle sphère, même les froides des nuits d’hiver et votre cœur en sera réchauffé.

D’une manière ou d’une autre vous sentirez notre présence.

 

Je suis Dorian de la Fédération Galactique et de tant d’autres organisations servant le Haut Plan et la Lumière.

Et j’agis et j’interviens pour que s’en vienne le plus Grand Bien et soyez certain qu’il déferle en ce moment même !

Soyez certains que ce Bien qui se répand est la plus grande, la plus immense chose que la Terre ait portée, et que vous l’apportez avec vous en votre cœur.

Oui, vous l’avez apporté en choisissant de prendre place sur ce monde, vous avez lutté vaillamment.

 

A présent, vous pouvez déjà percevoir les premières notes de cette mélodie virevoltante de l’Amour qui réintègre sa vibration première au sein de votre monde.

Cet amour est celui du Père-Mère, de la Source, du jaillissement primordial de l’étincelle de vie qui est au fondement de toutes les créatures, de la première plante, du premier arbre, du premier mollusque et du premier insecte. Car il y a toujours un premier et nous aimons bien commencer par les tout petits.

Ce sont toujours les plus fines créatures qui viennent en premier sur un monde, les collemboles, les amibes, les paramécies, et autres organismes qui ressemblent au plancton. Comme nous aimons de tels organismes ! Chaque forme de vie est aimée, portée à son sommet sur votre monde et vous seriez bien ébahis de voir le sommet que peut embrasser une telle multitude.

Plus une forme de vie est petite, plus elle se réplique aisément, et plus son action sur l’atmosphère est possible, mesurable.

Nous semons régulièrement diverses formes de pollens, de spores, d’animalcules, pour dépolluer ainsi vos eaux de beaucoup de choses. La vie micellaire de l’eau est précieuse, elle doit être préservée, cette vie se trouve aussi en vos cellules.

 

Certains des vôtres pratiquent un étrange sport en avalant toutes sortes de choses impropres à la consommation alimentaire. Nous sommes étonnés de ces pratiques, mais comprenons leur origine, le mal être qui règne dans vos sociétés sera bientôt épuré.

Tout a commencé d’advenir, de se mettre en place, bien des vôtres se sentent portés par un courant novateur tout à fait incompréhensible, qui donne certaines fois des ailes.

 

Oui, vous ressentez bien souvent de sublimes élans d’euphorie. Vous voyez aussi ressurgir devant vous des images fugaces de vos rêves d’enfant, aussi des scènes qui laissent planer une magnifique impression de déjà vu, des liens très forts avec des êtres connectés à vous de manière profonde, viscérale et ces images vous font venir les larmes aux yeux.

Patience, ce sont des pans entiers de vos vies antérieures que nous faisons ressurgir en vous pour vous habituer à ces communications essentielles entre les plans, entre les mondes, entre les époques.

Nous savons combien cette notion est difficile à appréhender, combien cela suscite de questionnements en vous.

Mais le temps n’est point linéaire, il possèderait plutôt une allure fractale, spiralée. Évidemment si l’on prend le cas de la spirale, celle-ci a un point d’origine, mais cela est une autre affaire. ( Il a l’air de dire qu’il existe une dimension au-delà du temps)

Nous reviendrons plus en détails sur ces notions par la suite.

 

Ce qu’il faut, maintenant, chers amis de la Terre, l’essentiel à faire, est d’aller en vous-mêmes et de vous y trouver bien.

De ressentir tout ce contenu, tous ces souvenirs et de les laisser affluer en vous, les contempler sereinement comme un trésor précieux. C’est le legs immense de votre âme qui a traversé les éons.

Sur ce, nous vous quittons en vous disant un chaleureux au revoir.

 

Nous sommes de ce plan nous aussi, et nous nous rapprochons de plus en plus de votre niveau que nous pouvons explorer bien plus en détail qu’auparavant, pour ensuite retourner sur les sphères supérieures.

Appelez-nous et accueillez-nous en votre cœur !

Vos amis du dessus de la Terre,"

 

Dorian et les Guides de Lumière

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Source de l'illustration :

http://www.freegreatpicture.com/roads-photo/forest-50423

 

 

Publié dans Messages

Commenter cet article