L’amour des mondes de Lumière

Publié le par Aurélia LEDOUX

L’amour des mondes de Lumière

Sur la courbe du temps

 

« La transcendance de toutes les afflictions terrestres, notre action sur votre monde, cela s’est renforcé.

C’est le professeur Zolmirel qui vous parle.

Je suis un petit alien au teint verdâtre, parfois bleuté, ou crème, oui j’aime à changer de teint, et cela se fait très aisément !!!

(Voici qu’il rit !)

Oui, nous sommes en place, sur ce plan (plant !) et beaucoup d’autres. J’aimerai dire que nous sommes en place depuis des éons, mais ce n’est pas forcément véritablement le cas.

Ceux qui ont vu des films comme Star Trek, parlant de voyages dans le temps, comprendront bien de quoi je veux parler. Le voyage est une dimension très réelle sur votre plan, votre vie est un véritable voyage, vers vous-mêmes, vers votre reconquête intérieure.

A l’école, puis l’université, il vous est enseigné que le temps a deux dimensions.

C’est absolument faux bien sûr, le temps a une infinité de dimensions, suivant le point d’où l’on se place !»

 

 

Voici une image, on me montre un schéma, avec une forme géométrique sur le temps :

Il se déplace suivant un plan qui ressemble à un double cône spiralé en trois dimensions, dont le centre constitue le présent.

La spirale est en mouvement et tourne sur elle même. Au centre elle forme comme un point de symétrie miroir et le cylindre spiralé en trois dimensions s’élargit donc en haut et en bas.

Le cylindre ne tourne pas toujours dans le même sens, ni à la même vitesse, en haut et en bas. Les deux cônes spiralés évoluent indépendamment l’un de l’autre en fait, mais s’influencent réciproquement.

Cette forme de double cône renversé est très particulière, elle rappelle un peu un sablier, sauf que les spires sont ouvertes et de forme rectiligne.

L’amour des mondes de Lumière

« Oui, je souhaite vous donner cette image spiralée du temps, car vos physiciens ont tôt fait de réduire les équations du temps à une série de chiffres fermés, qui rendraient sinon, toute navigation stellaire impossible.

Vous devez allez au-delà de la troisième coordonnée, et même encore au delà.

Le voyage dans l’espace, permet d’atteindre une destination en un temps record, par une série de rebonds micro-millimétriques soigneusement calculés.

Oui, il n’est pas d’impact et le voyageur a l’impression d’être transporté en un éclair, d’une seule traite. »

 

Cette fois, il me montre l’image d’un galet qui ricoche légèrement sur l’eau.

« Si un Terrien montait dans nos nefs, c’est ce qui lui arriverait, il aurait l’impression que chaque jour dure extrêmement longtemps, avec tout son lot de détails passionnants, mais cela n’empêcherait pas le voyage d’être en réalité très bref. »

 

J’essaie de lui demander cette durée et il parle d’environ une semaine, quoique cela soit difficile à qualifier en temps terrestre. (Pour un voyage d’environ 2000 années lumière !)

Il me montre l’intérieur d’un vaisseau garni d’éclairages accueillants bleu nuit, un peu mystérieux avec des sièges assez hauts, munis de commandes sur les accoudoirs, de ceintures à des endroits inattendus comme les bras et les pieds et aussi, des sortes de projecteurs d’énergie bénéfique vers les voyageurs.

Cette énergie est vivante et radiante, elle se déplace dans des câbles et des relais, vers les voyageurs, endormis ou non. Le corps humain l’absorbe parfaitement, comme une sorte de prana. Elle vient du vaisseau, ils sont reliés au vaisseau, et aussi reliés tous ensemble, bien sûr.

Certains voyageurs sont des êtres minuscules, soit en raison de leur âge, car ils sont très jeunes, soit parce qu’il s’agit de peuples de petite taille.

 

« Lors des voyages, il n’est pas rare que les Terriens s’évanouissent, car il y a énormément d’énergie.

Mais bien sûr nous arrivons toujours à stabiliser nos passagers, nous les choisissons avec soin pour cela. Le plus difficile est de stabiliser le flux sanguin, le rythme cardiaque et les pensées d’un être humain. Les pensées de désarroi induisent une perturbation du corps, de tout son rythme vibratoire. Les deux vont ensemble, donc c’est une opération délicate.

Une fois ces rythmes stabilisés, le reste suit aisément.

Oui, nous aimons vous offrir des informations ayant trait au voyage spatial, car nous savons que cela active des réminiscences en vous, accélérant la transformation de votre être vrai.

Vous vous doutez bien que l’espace est habité, et bien habité, sinon, comment seriez-vous venus, sur cette planète que vous appelez Terre ?

Ainsi, cette transformation magnifique, merveilleuse de vos êtres vrais s’opère en ce moment même, grâce à cette réminiscence opportune de votre passé héroïque.

Bien de ceux qui liront ce message ont fait des rêves très forts, de voyages temporels ou spatiaux, qui les propulsent dans une partie ancienne de leur être, de leurs vies passées.

Autrefois les hommes de la Terre avaient accès à ces technologies, pour certains, qui les ont fait paraître à des dieux, très sûrement, pour leur semblables.

 

Comme cette technologie a été finalement utilisée, à mauvais escient, en des fins meurtrières, elle fut autodétruite et se perdit.

Vous gardez des parcelles de ce traumatisme, de ce souvenir, dans les annales de ce que vous nommez l’île perdue d’Atlantis, ou Atlantide, en réalité une portion de terre assez imposante, située au niveau de la dorsale médio-atlantique. Celle-ci abrite en réalité les sommets de ce vaste continent.

Ce continent fut morcelé à plusieurs reprises, et les morceaux s’abimèrent sous l’océan.

Au cours de ces désastres, beaucoup des habitants trouvèrent la mort. (6 millions ?) Les plus sages ou les plus rusés trouvèrent refuge en d’autres endroits de la Terre, où l’on voulut bien d’eux et où ils tentèrent de régner en maîtres dominateurs.

Se faisant accepter pour ce qu’ils savaient faire et non pur ce qu’ils étaient.

Oui, vous avez un exemple de ces dieux, des faux dieux, dans le film Stargate qui pose bien des questions.

Comme nous aimons vos films, lorsqu’ils sont éclairés et captivants à ce point !!!

Nous nous réjouissons et nous vous disons que nous ne sommes pas venus vous offrir des cadeaux mais plus que cela, notre présence, notre soutien et celui de nos enfants.

En effet, il existe beaucoup d’enfants aliens qui ont à cœur d’aider la Terre en ce moment-même.

Ils sont très déterminés et leur puissance est considérable. Nous vous l’avons dit, nos enfants produisent des sons et des « vibrations » télépathiques très pures.


 

L’amour des mondes de Lumière

Cette intensité peut changer bien des choses, chers amis de la Terre ! Elle l’a déjà fait bien des fois !

Voilà pourquoi, il faut vous mettre au diapason si vous souhaitez les aider, en ayant beaucoup de pensées positives, heureuses, de joie, d’amour, d’espoir.

Ces pensées agissantes sont fécondées par l’esprit de nos plus brillants télépathes, pour agir de manière démultipliée.

Mais il faut que l’étincelle originelle parte de vous.

 

Mettez-y tout votre cœur, en songeant à ce pouvoir qui est en vous, à votre belle bleue que nous aimons tant, à vos prairies, vos petits paradis tropicaux.

Oui, nous aimons bien ces havres de paix par chez vous.

Nous vous disons affectueusement à très bientôt,

 

Le professeur Zolmirel et ses amis aliens et terriens

 

P.S.: Sur l'illustration, j'ai représenté un jeune alien et sa mère. Ces derniers sont souvent entourés de beaucoup d'êtres humains et d'Êtres de Lumière.

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

Source de la photo de ce beau nuage, prise le 5 Janvier 2016 au dessus de l'Etna :

http://strangesounds.org/2016/01/mysterious-lenticular-cloud-etna-sicily-italy.html

 

Publié dans Messages

Commenter cet article