Nous nous rapprochons

Publié le par Aurélia LEDOUX

Nous nous rapprochons

Message pour la communication entre les mondes

J’entrevois une silhouette familière entourée d’une vive lumière blanche, très belle, qui révèle sa silhouette d’alien. Il possède un teint bleu pâle, un peu turquoise par endroits, mais très lumineux. Il se tient bien droit et sourie avec une grande bonté. Il est fort serein, comme toujours, et en même temps, il dégage une forme de puissance tout à fait palpable.

Une très belle paix émane de lui, et aussi, l’impression que tout est possible. Cet être immensément âgé, parle encore une fois, et j’espère que l’amour qui émane de lui vous atteindra aisément à travers ses sages propos.

Le texte n’est pas retouché, j’ai juste corrigé la ponctuation et changé quelques verbes.

« Je suis tout près de toi en ce moment, juste par l’esprit.

C’est le professeur Zolmirel qui parle, même si parler est un bien grand mot !

Nous murmurons, nous le faisons beaucoup, il y a ceux qui peuvent entendre parfaitement, ceux qui pressentent et ceux qui intuitionnent. Nous murmurons aux esprits de la plupart des humains, nous essayons d’aider tous ceux qui ont ouvert la porte, et même les autres.

L’intuition, née de la pensée pure, est la plus fulgurante. Si vous la suivez bien, elle peut vous propulser dans les directions les plus inattendues.

Ce qu’il faut pour la recevoir, c’est être bien en vous-même.

Être bien installé en soi-même, est un exercice difficile, au début, ensuite cela devient une habitude commode pour communiquer, sur de très, très longues distances.

Il est possible d’y parvenir, quel que soit l’environnement dans lequel on se trouve.

Le vide sidéral n’est rien pour l’esprit humain, non plus que la séparation apparente, liée au monde de l’après vie, et au temps bien sûr.

Le miroir du temps se tient face à votre regard, mais, en raison des poncifs de votre éducation, vous ne voyez rien.

Autrement que de données foisonnantes vous pouvez consulter !

Il existe des données sur tout ce qui s’est déroulé sur votre berceau depuis le commencement, sur votre passé personnel aussi. Votre Terre est un berceau, et les êtres humains doivent être vus comme une longue lignée d’êtres en apprentissage, qui tendent vers le meilleur.

Peu à peu, vous vous ouvrez au ciel, vous commencez à admettre notre existence de manière positive. Vous envisagez posément n’être plus seuls dans l’univers, et cela vous fait plaisir d’y penser.

Vous vous dites, « ce serait plutôt bien si c’était vrai », et vous lisez, vous vous documentez.

Continuez dans cette voie, poursuivez vos patients efforts et vous découvrirez beaucoup de réponses à vos questions.

Ces réponses viendront à vous naturellement, comme une série de petites évidences qui s’emboitent parfaitement les unes dans les autres.

Oui, je suis un alien, et je suis petit, mon teint est bleu vert, et mon visage pourrait vous intimider, alors que je ne le souhaite aucunement.

Mais il existe bien d’autres créatures inconnues, tout à fait étonnantes sur votre monde. Elles nous surprennent aussi au premier abord, mais nous ne les craignons point, car nous pouvons lire en elles une grande pureté.

Vous êtes en train, chaque année, de découvrir de nouveaux animaux étranges au fond des mers, au tréfonds de la jungle.

Cela est-il différent, au final ?

Bien sûr que non !

Nous sommes justes des formes de vie différentes de vous, qui ont appris à communiquer d’une autre manière. Nous nous comprenons de mieux en mieux.

Il existe tellement de peuples stellaires dans votre secteur galactique !

A de nombreuses reprises, ces peuples se sont présentés à vos ancêtres crédules, certains se faisant passer pour des dieux, d’autres ne désirant qu’un contact simple. Certains de vos ancêtres plus sages, y ont vu des frères, d’autres y ont vu le commencement de leurs ennuis.

Des ennuis en effet se sont fait jour, en raison de « dieux » avides et batailleurs.

D’autres peuples ont pris fait et cause pour votre planète qu’il a fallu défendre âprement.

Votre inconscient a gardé le souvenir de ce grand traumatisme. Le lien a été rompu, et l’angoisse vous saisit en songeant aux engins d’exploration stellaires que l’on voit sur des photos et des vidéos nombreuses maintenant.

A présent, nous nous présentons en amis, afin de corriger cela, ce qui a pu être fait dans le passé, pour rouvrir la possibilité d’un échange direct. Les civilisations avides sont en minorité, elles ont été défaites.

La peur ne vient que de ce que l’on vous a enseigné sur les civilisations d’outre espace.

Et il existe beaucoup de civilisations qui ont envie de vous connaître !

Comme il ne leur est pas permis de vous approcher physiquement pour des raisons nombreuses et variées, elles se manifestent en tout premier de manière psychique.

Il existe beaucoup de messages authentiques sur ce fantastique réseau que vous appelez internet. D’une certaine manière, vous êtes tous reliés grâce à lui !

Quelle joie pour nous de contempler cela !

Vous vous êtes hissés vraiment haut !

Nous sommes reliés, pour notre peuple, en permanence les uns aux autres.

C’est un peu, si vous préférez, comme des émanations, comme des souffles d’énergie qui se déplacent entre nous.

Ces souffles sont très agréables, ils sont comparables à une douce musique accompagnée d’images mentales et d’énergie bienveillante.

Nous savons en permanence, ce qui nous arrive les uns les autres.

Bien sûr, il n’y a pas d’ingérence dans ce système. Nous nous voyons à distance de manière parfaitement harmonieuse, lorsque cela est parfaitement à propos. Cette forme de communication est librement consentie. Lorsque cela peut devenir dérangeant, car nos activités sont nombreuses, nous le percevons aisément.

Ainsi, nous arrivons à ressentir ce que l’autre fait.

C’est un peu comme de percevoir ce que ressent votre meilleur ami sur sa planche à voile, tout en prenant plaisir à déguster une tarte aux fruits par l’entremise de votre tante préférée, si je puis donner une image.

C’est tout cela conjugué, nous échangeons entièrement notre bonheur.

Pouvez-vous percevoir cela ?

Vous le pouvez très certainement, bien mieux que vous le croyez.

Vos films sont une manière de décrypter, puis d’absorber les émotions.

Nous déplorons que vos films fomentent des tueries sur le plan psychique, car ils fourmillent de violence.

Heureusement, il existe aussi beaucoup d’amour dans vos œuvres cinématographiques.

A tel point que certains d’entre vous, éprouvent une telle admiration pour ces fictions, qu’ils possèdent un univers onirique rien qu’à eux, où ils développent leur propre version de l’histoire !

Comprenez-vous ce que vous êtes ?

Comprenez-vous l’incidence fondamentale de vos pensées sur votre environnement ?

On vous a appris que le monde de l’imagination était un monde stérile, qui ne menait à rien et qui ne permettait pas de bénéficier d’une activité assez lucrative.

Rien n’est plus faux !

Le monde de votre imagination est votre plus grand atout !

Nul ne peut y entrer sans y être autorisé !

Ce monde n’appartient qu’à vous et vous pouvez y visualiser tout ce qui vous est le plus agréable. Ce monde vous renforce, il vous permet de voir ce que vous désirez vraiment, pas seulement obtenir, mais tout simplement être !

Comprenez-vous pleinement cet immense pouvoir qui se tient en vous ?

En visualisant des choses merveilleuses, vous mettez en marche une série de petits hasards organisés absolument minuscules, qui vont au final vous placer exactement face à vos plus profondes aspirations. Cette série de petits hasards servira à soulever une pierre monumentale.

Cela se fait tout seul, encore une fois !

Si vous souhaitez accomplir un rêve d’enfant, si vous y pensez régulièrement, un beau jour, ce rêve frappera à votre porte.

Il en est de même pour nous, qui explorons des mondes verts et accueillants pour y étudier de nouvelles formes de vie.

Il nous arrive d’entrevoir en rêve, ce que nous allons découvrir.

Mais très souvent, nous expérimentons des aventures totalement merveilleuses, bien plus immenses, que tout ce que nous aurions pu prévoir.

L’ennui nait de la prévision, l’exploration, elle est parfaitement libre, parfaitement inattendue, et complètement inouïe.

Tout cela fait de nos vies, des suites d’aventures stellaires bienvenues, même s’il y a parfois du danger, nos meilleurs prescients arrivent à se faufiler à travers les obstacles avec dextérité.

Il en est de même pour piloter une nef aussi, bien sûr.

Nous vous laissons à présent, c’est toujours un très grand plaisir de converser avec notre contact, qui perd pied parfois, dans le méandre de ses aventures oniriques, et des nôtres.

Nous vous souhaitons de très belles visualisations, votre monde en a grand besoin, et vous savez désormais comment faire.

Il n’existe aucune limite au pouvoir de l’imaginaire humain, juste celles qu’il croit détenir.

Très amicalement vôtre, nos plus aimables salutations,

Le professeur Zolmirel,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Messages

Commenter cet article

Hafed 15/06/2016 12:18

MERCI D'EXISTER TOUT SIMPMEMENT!!!!!!!!!!!

Aurélia LEDOUX 15/06/2016 12:46

Bonjour Hafed et merci de vos encouragements !!!

Tous les messages viennent grâce à l'intention des lecteurs, leurs questionnements intérieurs aussi.

Hafed 15/06/2016 12:18

Merci d'éxister tout simplement!!!!!!

isabelle 25/04/2016 09:53

quel beau message qui me fait pleurer de bonheur.

Aurélia LEDOUX 30/04/2016 13:46

Bonjour Isabelle, merci beaucoup,

Je suis heureuse que ces quelques larmes aient pu vous libérer. Votre ouverture d'esprit fait plaisir à voir.

Je vous souhaite de connaitre beaucoup de joies à venir !

Aurélia

Skylia Lopes 24/04/2016 21:52

Merci pour ce très bel article, plein d'amour et d'espoir...

Aurélia LEDOUX 30/04/2016 13:41

Un grand merci à vous Skylia (quel joli nom !) ! Ce message comme tous les autres est venu fort aisément.

Aurélia

Anne-Marie 24/04/2016 20:50

Très bel article qui remonte bien le moral, merci.

Aurélia LEDOUX 30/04/2016 13:40

De rien, Anne-Marie, c'est un plaisir. Merci également à vous.

Aurélia