Message des Vénusiens sur Pluton

Publié le par Aurélia LEDOUX

Message des Vénusiens sur Pluton

LA PAIX DE L'HOMME PEUT BEAUCOUP

Je suis extrêmement surprise, bien entendu de recevoir ce texte.

Je vois un homme très lumineux aux cheveux blonds, je peine à décrire son apparence, il resplendit dans ses habits bleus brillants. Il se peut qu'il porte une légère barbe blanche, ou il se peut que son visage soit simplement entouré de lumière. Il semble avoir la quarantaine. Il porte une sorte de tunique et, semble t-il, une cape bleu roi. Il est entouré d’autres êtres tout aussi splendides.

Sa voix est très paisible, emplie de bienveillance. Je m’interroge pour savoir s’il ne s’agit pas d’une usurpation, car les entités qui dictent de faux messages sont légion.

En effet, les descriptions des êtres de Vénus, ne mentionnent pas d'hommes barbus. Il est très possible donc, que ma vision soit inexacte. Chez nous, les sages portent souvent une barbe blanche, et de telles images mentales faussent souvent les visions.

Mais tout ce qui me parvient est pur et simple, je ressens une énergie très positive et beaucoup d’Amour. L’Amour ne peut pas être imité, c’est donc que l’entité qui parle le fait avec bonté !

Orthon est un Vénusien assez connu et beaucoup de textes sur lui ont été publiés. Il a notamment rencontré Georges Adamski, un astronome amateur très décrié dans les années 1970, assimilé à un hurluberlu.

Pourtant, Georges Adamski a présenté avant les astronomes l’existence des lucioles, particules de lumière quasiment vivantes, qui entourent la Terre, dans son ouvrage paru en 1955. Il y décrit également avec soin les ceintures de Van Allen.

Il en a également annoncé l’existence avant les scientifiques, lesquels les découvrent seulement en 1958. Il existe une rectification de date dont il faut tenir compte, puisque Spoutnik 2 aurait détecté leur présence, peu après son lancement, qui a eu lieu le 3 Novembre 1957.

Voici un schéma de ces ceintures très radiatives qui protègent la Terre du vent solaire :

Ceintures de Van Allen

Ceintures de Van Allen

Comment Georges Adamski aurait-il pu savoir tout cela s' il n’était pas entré en relation avec une autre civilisation ?

De même, les Mayas connaissaient bien la révolution synodique de Vénus qui tourne autour du Soleil en 224 jours. Cette planète occupe le même point dans le ciel au bout de 584 jours (révolution sidérale).

Le codex de Dresde des Mayas daterait de 1038-1142, d'après les dernières recherches d'Arnold Le Beuf, (basées sur l'apparition des Léonides, des passages annuels d'étoiles filantes).

Il faut attendre 1610, avec les découvertes de Galilée et sa fameuse lunette en Europe, pour que les phases et éclipses de Vénus soient connues.

Etant donné que cette planète est couverte d’une épaisse atmosphère qui rend sa surface inobservable Carpenter découvre seulement en 1962 que Vénus tourne sur elle-même en – 243 jours à partir d’observations radar. Il a la confirmation qu'il s'agit d'un astre rétrograde.

Comment les Mayas, sans instruments d’observation, pouvaient-ils connaître avec tant de précision les phases et les éclipses de Vénus ? Les calendriers Mayas sur les cycles de Vénus sont pourtant bien là.

Voici un mystère de plus.

Les Mayas ont aussi du constater que les transits de Vénus formaient une belle figure en forme d'étoile.

Schéma du système solaire par les Vénusiens

Schéma du système solaire par les Vénusiens

Transits de Vénus

Transits de Vénus

Pluton prise par la sonde New Horizon, image un peu éclaircie
Pluton prise par la sonde New Horizon, image un peu éclaircie

Orthon a présenté un message parlant de quatre planètes supplémentaires, situées au delà de Pluton et des objets de Kuiper, visibles sur le schéma ci-dessus.

A cet égard, j'invite les lecteurs sujets au doute ou qui aimeraient en savoir plus, à consulter le site suivant, lequel mentionne la possible existence d'au moins deux planètes au delà des objets de Kuiper :

http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/19/systeme-solaire-planetes-chercheurs_n_6502086.html?utm_hp_ref=france&ir=France

Cela me met donc un peu mal à l’aise de recevoir un message d’une entité si brillante !

Je dois lui demande de patienter un peu.

Je m’excuse de ne pouvoir le taper aussitôt, car un programme achève de s’installer sur mon ordinateur.

Cela l’amuse et il parle avec beaucoup de gentillesse pour m’apaiser. Mon interlocuteur invisible ne s’offusque nullement de devoir attendre, et c’est tout à son honneur.

Une voix m’appelle.

"Aurélia ?"

"Nous avons un message à te transmettre sur Pluton. Nous sommes les Vénusiens.

Je suis Orthon, voilà qui t’étonne fort.

Pluton est une planète glaciaire, mais non glaciale, un peu comme Encelade. Beaucoup de tunnels plongent en son intérieur chaud et confortable. La surface est bien plus lumineuse qu’il n’y paraît sur les clichés NASA. En effet, l’enveloppe éthérique de cette petite planète agit comme une lentille de convergence et fournit une formidable démultiplication de la lumière solaire. Il en est de même de l’atmosphère de Pluton, merveilleux catalyseur de l’énergie lumineuse, qui intensifie la chaleur au niveau du sol, assez pour qu’on ne gèle pas en profondeur."

Il me montre une sphère ocre panachée de glaces et de taches brun sombre.

L’astre est magnifique et je vois des gens en scaphandre blancs qui évoluent à sa surface. Je vois aussi des êtres déambuler dans des parois en verre très brillantes. Ces galeries entrecoupées d’arceaux courent d’une tour, d’un édifice à l’autre. Je vois un lac couvert, d’un bleu sublime, avec des êtres semi luminescents qui sont étendus sur les berges pour discuter ou qui se promènent paisiblement.

Ces cités sont connectées à l’intérieur de Pluton et aux galeries amenant la chaleur en surface. Les êtres de Pluton sont paisibles et fort bien disposés face à l’humanité. Pluton est une sphère qui vibre sur un niveau supérieur par rapport à la Terre.

"Tu as dit à un de tes amis que nous les Vénusiens étions intervenus autrefois, c’est bien exact. Nous sommes venus pour élever le potentiel spirituel des Mayas, ils ont pu transiter sur une autre dimension. Les archéologues ont ainsi retrouvé des villes désertes, sans sépultures.

Nous avons tenté de faire de même avec les Aztèques, mais n’y sommes pas parvenus.

Voilà pourquoi, les Aztèques ont du faire face à la venue de l’homme blanc.

En pratiquant des sacrifices de leurs semblables, ils ont mis en jeu une puissance négative trop grande, cette puissance s’en est finalement retournée contre eux. D’où la cruauté des conquistadores avec les Indiens.

Je suis bien le même Orthon que celui qui a déjà parlé de deux planètes supplémentaires à l’orbite de Pluton. (quatre sur le schéma)

Voilà des propos qui ont du te marquer.

Transmets bien mon message.

Il importe de répondre à beaucoup de questions sur le cosmos, mais aussi d’être en paix.

La Paix de l’homme peut beaucoup, alors les réponses viennent d’elles même.

Chez nous, sur Vénus, c’est un petit paradis, et ce sera bientôt le cas de la Terre.

Ne te décourages pas quelque soient les écueils sur ton chemin. Nous serons là et te guiderons.

Il n’existe pas d’êtres au dessus de autres, je ne suis point supérieur à toi, ni à aucun homme de la Terre. Chez nous tous les êtres se parlent. Nous parlons à toutes les créatures, ce que tu as vu sur les aliens est bien exact. Nous leur offrons aide et protection, car ceux qui choisissent de nous rejoindre prennent de grands risques.

N’aie point de peur, le négatif est en train d’être balayé de la Terre, plus exactement il s’essouffle de lui même, absorbé par la positivité ambiante.

De très grandes choses sont possibles à l’homme; de très grands potentiels ont été implantés en chacun de vous, par nous et bien d’autres êtres de l’espace.
Lorsque cela a été possible, à chaque fois, nous sommes venus pour rectifier l’évolution génétique de l’humain et le tirer vers le bon sens le réorienter.

D’autres êtres ont en effet mis en vous des éléments de contrôle, cela se dissout.

Tout cela s’est orchestré depuis des millénaires et prend fin à présent, chaque être humain a à cœur de transmuter sa part sombre dont il a pleinement conscience. C’est une chose merveilleuse que d’arriver à aimer toute l’ombre que vous contenez !

Alors, lorsque cela s’opère, cette ombre est dissoute, car elle n’a plus à être.

Sois en paix, enfant de la Terre, et répands ce message à tous ceux qui pourront l’entendre,

Que ton chemin soit plus léger,"

Orthon de Vénus,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Voici un site très complet qui fait le point sur les découvertes de Georges Adamski :

http://www.artivision.fr/docs/FlashbackAdamskien1955.html

http://www.artivision.fr/docs/RetourauCosmosplus.html

Pour en savoir plus sur l’astronomie Maya :

http://asctoussaint.sa.free.fr/dossiers/lesplanetes/venus/mayas.htm

Ici, sur la découverte de la rotation rétrograde de Vénus en 1962 :

https://books.google.fr/books?id=67SB9UU7y9YC&pg=PA45&lpg=PA45&dq=d%C3%A9couverte+rotation+r%C3%A9trograde+V%C3%A9nus&source=bl&ots=5YZDVxz-pN&sig=eTmGAD9e50PVbBSa8Q264B9_tMg&hl=fr&sa=X&ved=0CFEQ6AEwB2oVChMIoPWkt5HlxgIViD8UCh2KNAdZ#v=onepage&q=d%C3%A9couverte%20rotation%20r%C3%A9trograde%20V%C3%A9nus&f=false

Ici, très intéressant, sur la parole des descendants des Mayas qui interprètent avec soin les calendriers et notamment celui de 2012 :

http://ascensiondivine.over-blog.com/tag/calendrier%20maya/

Voici l'ouvrage de Georges Adamski paru en 1955, dans lequel il parle des ceintures de van Allen :

http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/des-autres/livre/a-linterieur-des-vaisseaux-de-lespace-par-george-adamski

Sur la datation du codex de Dresde :

http://www.academia.edu/4877044/Une_possibilite_de_datation_historique_absolue_de_la_table_des_eclipses_du_codex_de_Dresde_par_le_passage_desleonides

Publié dans Messages

Commenter cet article