MERCI

Publié le par Aurélia LEDOUX

MERCI

Message de gratitude à tous ceux qui aident le monde

Dans ce texte, je souhaiterai simplement remercier ceux qui chaque jour, illuminent le monde de leur éblouissante sagesse, les Êtres de lumière, mais aussi, chacun de vous, amis lecteurs, qui êtes de plus en plus nombreux.

Je peine à décrire toute l’émotion qui m’imprègne lorsque je reçois de nouveaux appels des niveaux supérieurs. Je sais que ces appels vous sont destinés, donc, je tiens à vous exprimer ma gratitude pour tout cela.

Car c’est bien vous qui induisez cela, il faut que vous en soyez conscients. Tout arrive en vue d’un but.

Je remercie également les êtres de l’invisible du fond du cœur, qu’ils soient ce plan-ci ou d’autres niveaux dimensionnels, cela inclut évidemment les défunts. Il existe tant de présences !

Nous serons bientôt tous réunis, il ne tient qu’à nous de le souhaiter !

Ce torrent, ce bouillonnement d’Amour qui imprègne de plus en plus notre belle Gaïa nous pousse à nous dépasser chaque jour un peu plus, il sert au mieux cet avancement spirituel formidable.

Les êtres de Lumière sont au delà de l’Amour, certes, ils vivent pour pourvoir au bien être de leur famille, mais pas seulement. Ils se considèrent tous comme faisant partie d’une grande famille. Bientôt, nous serons comme eux.

Je tiens à les remercier pour croire autant en nous, pour nous permettre d’avancer en déversant sur nous leur splendide radiance.

Tout cela est heureux, très heureux.

Ce qui se passe maintenant est le résultat de siècles et de siècles d’aventure humaine au fil des incarnations.

Nous arrivons bientôt à la fin de l’histoire et c’est un autre chapitre qui commence.

Pour l’instant, la page est blanche et c’est avec notre cœur qu’il faut l’écrire.

Ce qui vient du cœur est juste, authentique et sonne vrai.

Aussi, je dis encore merci aux Êtres de Lumière pour protéger nos vies, notre planète, toutes les formes de vie précieuses qu’elle abrite. Je les remercie de parler, ainsi qu’ils le font à travers plus en plus de personnes. Ils sont bien nobles de nous montrer la voie, de faire resplendir leur sagesse.

Je dis merci à ceux qui purifient notre air, notre eau, et le font en toute discrétion. Je leur dis merci que nous soyons toujours en vie, en bonne santé, pour la plupart.

Je leur exprime ma gratitude pour chaque nouveau matin, de voir encore des abeilles, des oiseaux chanter, des papillons, aussi des aubes rosées ou des crépuscules incandescents.

Toutes les superbes visions que je reçois, c’est à eux que je les dois, une telle profusion de couleurs ouvre mille possibilités et emplit mon cœur de bonheur.

Il faut imaginer des êtres très nombreux, issus de milliers de peuples divers, qui ont quitté leur monde, leur cocon, pour veiller à l’émergence de la nouvelle Terre. Ils travaillent main dans la main, malgré leur diversité apparente, ils ont à cœur de servir le même but.

C’est d’un tel courage, d’une telle abnégation. Combien de vies humaines ou autres ont déjà été sauvées, grâce aux Guides de Lumière, aux Anges et aux Archanges, sans oublier les Grands Êtres de la Nature ?

Bien sûr, j’entends Dorian me dire que c‘est leur rôle de veiller sur nous, tout comme est le nôtre de mener notre expérimentation à son terme, mais je tenais à leur dire merci, même si ce ne sont que des mots.

Je dis également merci aux inventeurs d’un nouveau monde, à ceux qui conçoivent des lessives sans danger pour l’environnement, aux agriculteurs, aux pêcheurs responsables, à tous ces ingénieurs qui travaillent à concevoir de nouveaux moteurs à énergie propre.

Les journalistes et internautes qui médiatisent de telles nouveautés agissent courageusement, ils se dressent face à la consommation à outrance, refusent le gaspillage et brossent le portrait d’une économie circulaire, un concept à creuser.

De même, les scientifiques de la physique quantique, mais aussi la noétique, l’astrophysique commencent à faire parler la matière d’une nouvelle façon. Ils nous brossent le portrait d’un monde dont les lois subtiles ne cessent de nous étonner, nous émerveiller.

Je rends aussi grâce aux enfants, en particulier ceux qui sont nés cette belle année 2015. Leurs regards magnifiques font vaciller toutes les constantes de la physique, ils nous font fondre de joie.

Les enfants ne connaissent pas les frontières, ils ne font aucune différence entre les êtres, qu’il s’agisse d’hommes, de femmes ou même d’animaux. Peu importe à leurs yeux leur horizon géographique, leurs croyances, leur mode de vie.

Ils ont à cœur de se faire aimer par tous les moyens.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article