Qui sont vraiment les hybrides ?

Publié le par Aurélia LEDOUX

 

 

Un regard neuf sur notre société matérialiste.

 

Voici un bref aperçu de toutes ces visions et rêves qui parlent des aliens et des hybrides. Les points suivants reviennent constamment, et il existe de la cohérence à tout ceci.

 

Néanmoins, il convient de faire preuve d’une grande prudence dans tout ce qui concerne les aliens et les hybrides, sur lesquels je ne possède que peu de données certaines à 100%. Je livre cela en toute modestie. Pour vous faire une opinion appropriée sur ces créatures, il convient de croiser tout cela avec d’autres sources, d’autres récits plus précis.

 

 

La plupart des aliens sont des reptiles. Certains possèdent de l’ADN terrien (deux tiers) et forment des hybrides, leur apparence est identique à la notre.

 

Les généticiens aliens sont obsédés par la découverte des gènes qu’ils ont perdu voici fort longtemps. Ces gènes sont ceux qui leur permettraient de pouvoir de nouveau procréer. En effet, ils sont complètement stériles, et leur seul moyen de survie est le clonage.

 

Les recherches menées sur la Terre ont permis aux aliens de réunir un important patrimoine génétique de l’humanité. Ils ont mêlé leur ADN au nôtre.

Les premiers hybrides étaient chauves, mais les dernières générations sont très abouties. Ils ont croisé les générations avec à chaque fois un tiers d’ADN alien, engendrant des êtres de plus en plus semblables à nous.

La génération la plus récente, serait la sixième, mais elle demeure stérile. Ces hybrides sont beaucoup plus sensibles que les aliens originels. Ils ont choisi de prendre notre défense face à leurs sombres dirigeants. Ce qui est intéressant est de constater que ces êtres ont développé ce qu’il y avait de meilleur chez les deux espèces.

 

Les dirigeants aliens ont du faire face à une révolte de leur part. Ces êtres ont refusé de faire des expériences, ils désirent vivre librement à présent. On pourrait donc dire que les généticiens aliens ont engendré leurs propres opposants.

 

Une biologiste joyeuse, indique que les aliens sont des êtres à densité variable, capables de modifier le coefficient de leurs vibrations cellulaires.

Cela leur permet entre-autres de courir à toute allure, ou traverser des obstacles sans dommages par exemple.

Les plus âgés peuvent se déplacer quasi-instantanément d’un point à un autre.

 

Elle ajoute qu’il est dommage pour les humains de ne plus communier avec leur monde, avec la nature.

Son fils se nomme Stéphane.

Stéphane ressemble à un homme ordinaire de grande taille, mais il est fort mince. Sa tête est légèrement plus grosse, et son corps plus menu. Autrement, il est en parfaite santé et manifeste une personnalité de caractère très noble.

J’ai écrit ce texte en 2011, et je suis très surprise de constater que les récents scandales financiers confirment certaines de ses paroles.

 

Voici une conversation entre Stéphane, un hybride, semblable à un homme au visage très fin, et John, un jeune homme timide. Ils sont tous deux informaticiens et bons amis. Stéphane est sous-directeur et travaille avec John, son assistant.

 

  • Dans la plupart des bureaux, les directeurs et les employés sont loin d’être des amis. Je dirai qu’il est profondément malvenu d’éprouver de l’affection pour un supérieur hiérarchique, exposa Stéphane.

 

  • Mais pourquoi, c’est injuste ! Pourquoi serions-nous formatés par notre classe socioprofessionnelle ? lança John avec un ton empli de colère, qui lui était peu coutumier.

 

  • Ne sois pas si fâché, certains, en effet, adorent placer les êtres dans des moules dont il ne faut surtout pas sortir, poursuivit paisiblement Stéphane,

 

  • Mais pourquoi ? Qui pourrait vouloir une chose pareille ? s’exclama John d’un air éperdu.

 

  • Les gouvernants, les véritables dirigeants de notre société, qui prévoient son évolution à l’avance, en élaborant des schémas comportementaux sur le long terme, expliqua Stéphane

 

  • Je ne vois nul intérêt à cette pratique, assura le jeune homme.

 

  • Bien sûr que si, murmura Stéphane. Prévoir les comportements permet d’engendrer des vagues d’achat massifs. Tu ne devines pas ? s’étonna-t-il.
  • La publicité ? hasarda le jeune homme

 

  • Oui. Voici un exemple intéressant, la publicité ET le cinéma. Vois-tu, l’inconscient ne trace aucune limite entre ces visualisations. Le cinéma est du prêt à porter pour la publicité. Un spectateur, séduit par ces comportements qu’il a visualisé lors d’un film, sera plus sensible à la publicité qui va suivre, ou qui précède. Il existe un lien entre les deux, songes-y.

 

  • Je n’y avais jamais vraiment pensé, mais beaucoup de publicités, de plus en plus, utilisent des références cinématographiques pour engendrer de nouveaux besoins, assura John.

 

  • Oui. C’est exact. Les aliens parlent de degré de perméabilité. Je dirai qu’une personne ayant vu un certain type de film aura été sensibilisée au préalable et sera plus attentive à une réclame. Il faut d’abord qu’elle se soit projetée en avant, sur l’usage qu’elle pourra faire de tel ou tel produit. Ensuite, elle le recherchera nécessairement. Il s’agit d’un mécanisme incitant à la consommation, parfaitement rodé, soupira Stéphane.

 

  • Mais qui pourrait vouloir cela ? Les économistes ? Je me le demande bien ! s’insurgea le jeune homme.

 

  • C’est difficile à établir. Nous ne pouvons effectuer que des suppositions. Je pense aux économistes, c’est vrai. Mais les économistes ne sont que les spécialistes qui analysent les flux productifs. Il est très probable qu’ils travaillent pour le compte d’organismes trans-états qui demeurent dans l’ombre. Des organismes richissimes qui opèrent des migrations de fonds hauts en couleur. Mais ce n’est qu’une supposition…Je pense plutôt à des lobbyings avec à leur tête des hommes et des femmes de pouvoir qui aspirent à tout contrôler, soupira Stéphane.

 

  • Je ne vois pas l’intérêt d’une telle pratique, quand même, contrôler les esprits, cela revient à de la dictature !

 

  • Oui, hélas… mais il est très probable que cela existe déjà… De manière très subtile souffla Stéphane.

 

 

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

 

 

 

 

 

Publié dans Messages oniriques

Commenter cet article