UNE NAVETTE SPATIALE DE LA NASA RENCONTRE DES ALIENS,

Publié le par Aurélia LEDOUX

Ce rêve un peu étonnant m'a interpellé et je l'ai noté avec soin.

Je ne prétends pas bien sûr que tout ceci soit réel, mais qu'il s'agit d'une allégorie symbolique.

Je me trouve à l’intérieur d’une nef de vastes proportions pilotées par de petits aliens. Il s’agit d’aliens bienveillants très discrets. Les aliens sont très menus et de petite taille. Leurs visages aux grands yeux noirs possèdent des traits délicats comme ceux de jeunes enfants.

Je vois trois petits êtres assis en arc de cercle, et droit devant, l’immense baie vitrée révélant la surface d’un petit monde ocre, je ne sais pas s’il s’agit de Mars. Une navette spatiale pilotée par des cosmonautes terriens s’apprête à effectuer une rentrée atmosphérique. Les aliens envoient un message radio aux cosmonautes proche de ceci « Vous n’êtes pas autorisés à descendre sur ce monde, cela est trop dangereux, vous ne pourrez vous stabiliser, repartez immédiatement ! »

Mais les cosmonautes passent outre et entament leur descente malgré tout. Ils jugent les aliens comme des êtres mal avisés, n’ayant aucune autorité pour leur dicter leur conduite. Un cosmonaute pense que Mars (ou une autre planète) appartient à tout le monde. Il ajoute quelque chose comme «Vous n’avez qu’à nous empêcher d’atterrir et on verra bien ».

Il veut les mettre devant le fait accompli et refuse de discuter plus avant. Il est même prêt à se battre, car leur navette comprend des armes.

Les aliens laissent les cosmonautes passer, alors qu’ils pourraient détruire le vaisseau aisément. Ce sont des êtres entièrement pacifiques. Ils regrettent la conquête spatiale irresponsable orchestrée par les terriens, qu’ils jugent inutile et dangereuse, mais n’ont aucun moyen pour l’empêcher. Un autre alien se plaint également de la quantité de débris qui entravent les routes spatiales et le sol martien, qu’il faut extraire et retraiter régulièrement. Ce sont des déchets radioactifs très dangereux pour les navigateurs.

On voit la navette spatiale descendre avec des trépidations de plus en plus intenses. L’angle d’approche est bon, mais des turbulences font rebondir brutalement la navette, trop lourde, sur les couches atmosphériques de plus en plus denses. Les cosmonautes paniquent, ils tentent désespérément de stabiliser la trajectoire, la navette menace de partir en vrille. Ils vont s’écraser sur le sol désertique.

Au dessus d’eux, la vaste nef alien décide de leur porter secours. Ils génèrent un puissant champ antigravitationnel et la navette spatiale reprend de l’altitude, avant de se stabiliser. A l’intérieur, c’est la panique. Les cosmonautes ne résistent pas au nouveau champ de gravité généré par la planète. Cette énergie est trop différente pour eux et trop éloignée des ondes (de Schumann ?) générées par la croûte terrestre. Leur tension et leur pouls sont désordonnés, ils s’évanouissent. Leurs corps ne sont pas habitués à vibrer de cette manière.

Les aliens, qui sont des êtres plus spirituels ne ressentent que des bienfaits de cette puissante vibration planétaire. Ils aiment cette planète, alors que les cosmonautes viennent en conquérants. Les navigateurs aliens aspirent aisément la navette spatiale, qui entre docilement dans la soute de leur nef. Puis, on voit les soins qu’ils apportent aux cosmonautes, placés sous des éclairages étranges. Finalement, les terriens s’éveillent et remercient leurs bienfaiteurs. Ces cosmonautes là ne reviennent pas sur Terre, les aliens leur expliquent qu’ils en savent désormais trop long pour les avoir rencontrés. Il n’est donc plus question de les ramener car leur vie serait menacée par les militaires terriens.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Messages oniriques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article