LA SOLITUDE EST-ELLE UNE FATALITE ?

Publié le par Aurélia LEDOUX

Pour en finir avec les idées reçues sur la solitude,

Chers amis lecteurs et lectrices, ce texte est dédié à ceux et celles qui se sentent (trop) seuls.

Je tiens à vous remercier au passage pour votre présence, c’est une grande joie pour moi de constater que vous devenez chaque jour plus nombreux !

Notre société a trop tendance à stigmatiser férocement les personnes seules. Le discours communément admis par l’opinion revient à « Tu es seul, donc tu n’existe pas. » voire plus cruel encore, tu n’existe plus !

Les personnes isolées sont systématiquement décrites comme des êtres responsables de leur situation. Toutes ces idées reçues induisent en elles un profond sentiment de culpabilité mais aussi de vulnérabilité.

Mais être seul ne revient point à une punition. Pour certains, c’est un choix de vie. Je pense par exemple aux amoureux de la nature, de la mer, aux moines de différentes religions.

Ainsi, pourrait-on dire, la solitude les illumine, leur fait mieux apprécier le contact avec la nature, ou simplement les apaise.

Nous sommes tous différents, donc c’est à chacun de savoir s’il, ou elle, aime être seul ou entouré.

Mais en ce cas, pourquoi la société est-elle si sévère avec ceux qui sont isolés par choix ou de manière involontaire ?

Je pense qu’il s’agit avant tout d’un effet de mode, mais aussi de la nécessité de créer des besoins commerciaux. Le discours vous êtes seuls, donc vulnérable, angoisse facilement un consommateur potentiel. Qu’il s’agisse de médicaments, de contrats d’assurance-vie, ou de travaux à domicile, il sera plus facilement séduit.

A l’heure où les nouvelles technologies rayonnent avec de plus en plus d’éclat sur la toile, avec les réseaux sociaux mais aussi la téléphonie, les êtres humains ont de plus en plus de mal à communiquer de manière directe avec le monde qui les entoure. Que ce soit simplement regarder les gens, par exemple, est devenu moins naturel. Qu’il s’agisse du voisinage ou de la nature, chacun vit chez soi de manière de plus en plus coupée du monde extérieur.

Il est ainsi incongru d’admettre, d’oser s’avouer à soi-même que l’on a point d’ami ou de relations et encore plus d’oser le dire publiquement.

Je dirai simplement que c’est courageux, et qu’en prendre conscience aide à mieux comprendre cette situation.

Premièrement, il ne faut pas dramatiser. Cela arrive à tout le monde d’être plus ou moins seul à un moment de sa vie.

Deuxièmement, être seul offre de brillantes opportunités. Mais si, vous verrez, il suffit de creuser un peu !

Pourquoi ne pas redécorer votre salon, aller enfin voir ce film que vous avez manqué trois fois, vous offrir cette séance de hammam dont vous rêviez ?

Il n’y aura personne pour critiquer, alors osez !

Lorsqu’on est seul, il faut apprendre à se faire plaisir, c’est très important.

Si vous avez traversé une souffrance psychologique intense, avec un conjoint ou une personne tyrannique qui vous a privé de votre liberté pendant des années, c’est le moment de redécouvrir une autre manière d’être heureux.

Cela passe avant tout par le fait de prendre soin de vous, de votre corps, votre intérieur pour amorcer une renaissance. Vous ressortirez de cette épreuve grandis.

Voici la parole de mon guide Dorian qui s’exprime ici fort nettement.

« Lorsque quelqu’un sonnera un jour à votre porte, vous le, la reconnaitrez comme le compagnon, ou la compagne idéal(e) que vous avez perdu. Osez enfin être vous-même et la récompense viendra.

Si vous être connecté à votre âme, à votre être profond, vous attirerez à vous, une personne exactement complémentaire au plan vibratoire. Cela est absolument ainsi.

Il faut d’abord apprendre à vous aimer vous-même. S’aimer soi-même est très difficile, parfois, plus que d’aimer autrui. Aimez cet homme, cette femme que vous voyez dans le miroir tous les matins en vous levant. Souriez-vous à vous même. Le sourire permet d’extérioriser la satisfaction. Et la satisfaction fait rayonner votre être d’une manière et avec une puissance sereine que vous pourriez à peine concevoir.

Votre être rayonne dans d’autres dimensions de manière invisible. Il est multidimensionnel, vous êtes incarné ici sur Terre, en tant qu’individu, mais tout ce que vous projetez devant vous, a des conséquences directes sur ce qui advient dans votre vie.

Rayonnez-vous la peur, de manquer, de souffrir ? Vous attirerez la peur.

Rayonnez vous au contraire la gratitude, la joie de contempler le joli mois de Mai, un sourire destiné à une autre personne traverse votre visage, vous attirerez alors ce qui vous rendra heureux, car l’Univers aime donner en retour à celui qui offre sa Joie d’Etre.

La Joie d’être est très importante, c’est en redécouvrant et en cultivant cette Joie d’Etre que tout ce que vous souhaitez voir se réaliser dans votre vie se mettra en place.

Consacrez-vous à une activité que vous aimez, que vous exerceriez que par seul plaisir. Pratiquez cette activité, et ressentez la Joie. En faisant ceci, vous allez attirer à vous d’autres êtres qui pratiquent la même activité. Cela se fera naturellement, car les âmes ayant des capacités en commun s’attirent réciproquement.

Si vous rayonnez cet amour chaque jour, d’autres viendront frapper à votre porte ; cela peut aller très vite.

Soyez attentifs aux signes. Les petits signes que le destin vous envoie sont une porte ouverte qu’il faut pousser, entrebâiller chaque jour un peu plus afin que la magie opère.

En vous reconnectant à votre âme, vous saurez qui vous êtes au fond de vous même et vous ne redouterez plus jamais la solitude.

Mais savez-vous au fait que vous n’êtes jamais seuls ? Chaque être sur cette terre a au moins un voire plusieurs guides qui l’accompagnent quotidiennement dans tout son parcours. Ces guides sont ceux que vous pourriez appeler anges-gardiens. Ils ne vous quittent jamais ; vous les entendrez si vous êtes en paix. Etre seul c’est aussi le moyen de rechercher l’envie de parler à son guide pour ne plus l’être.

Nous sommes avec vous en tout temps et sur chaque continent.

Nous vous aimons et serons révélés à vos yeux si vous acceptez notre présence. »

Les Guides et Dorian,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article