La sagesse d’Arictène,

Publié le par Aurélia LEDOUX

Voici ce texte dans sa version brute. Je l’avais remanié à tort pensant améliorer sa compréhension.

Il s’agit d’une série de rêves éveillés dans lesquels, une jeune égyptienne de notre époque, prénommée Mina, est invitée à rejoindre une assemblée d’êtres faisant partie de la dimension supérieure, dans un palais, en compagnie de son ami, Lazare, et d’une famille de trois aliens. J’ai écrit tout cela très vite avant que tout ne s’efface.

Je vois un palais brillant auréolé de lumière. Tous les êtres qui s’y trouvent font partie de la dimension supérieure. Ils ont l’air heureux en toute chose, et leur visage resplendit de santé.

Mina et ses amis attendent l’arrivée des êtres de lumière et du sage Arictène.

« Le soir venu, la grande salle du palais s’illumina de lueurs splendides, bleu pâle, dorées et rose pâle. Un immense rai de lumière venu de nulle part tomba du plafond. Il éclaira progressivement la silhouette immaculée d’une étonnante famille. Un homme et une femme de belle taille émergèrent du halo, ils donnaient la main à deux enfants au visage joyeux, un couple d’aliens, à leurs côtés, tenait un nouveau né gracile par la main. Le frêle alien trébucha et sa mère le souleva dans ses bras.

Le regard de Mina était émerveillé. (…)

Un nouveau panache de lumière ondoyant se produisit, révélant cette fois une haute silhouette élancée.

Mina détailla son visage, et fut frappée de son apparence. L’être qu’elle avait devant les yeux était parfaitement androgyne. Elle était absolument incapable de dire s’il s’agissait d’une femme d’allure sportive, ou d’un homme très grand et mince.

Les deux semblaient possibles en tout cas. Elle baissa les yeux, honteuse de pareille réflexion.

En effet, Lazare lui avait déjà expliqué que les êtres spirituellement plus élevés n’accordaient que peu d’importance au sexe ou à l’âge. Au fur et à mesure de leur évolution, ces différences disparaissaient peu à peu. Les êtres évoluant sur des plans supérieurs se distinguaient avant tout par leurs actions et leur immense bonté.

Sa voix résonna comme le doux murmure d’un ruisseau et il s’assied. (Devant l’assemblée, nombreuse ce soir là.)

-Bonsoir. Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Arictène. Vous êtes venus à moi nullement par hasard, car ce dernier n’existe pas. Seule la causalité existe et elle agit au niveau multidimensionnel, de manière très subtile.

Mina réalisa qu’il possédait les traits fins et de splendides cheveux blonds. Ses yeux turquoise étaient un mélange parfait de bleu océan et de vert émeraude. Un rayon d’Amour pur jaillissait de cet être.

Arictène sourit et ouvrit les bras comme pour étreindre tous les membres de l’assistance.

-Asseyez-vous, mes chers amis, fit-il en souriant toujours.

Chacun prit place à cette annonce, impatient d’entendre ses paroles. Elle bouillonnait de curiosité. Le petit Alankil s’agitait également.

-Vous êtes là ce soir parce que le Moment est venu. Vous avez évolué, vous avez grandi. La forme d’amibe qui caractérisait votre être antérieur s’est développée, elle a cru. Vous avez conscientisé progressivement des formes de vie de plus en plus élaborées. Cela est heureux. A présent, la forme de vie que vous occupez en vient à opérer un questionnement INTERIEUR. Sans relâche, elle se demande :

Pourquoi suis-je ici ? Qui suis-je ? Quelle est ma place dans ce monde ? Et aussi et surtout, pourquoi suis-je moi ? Juste moi ? Pourquoi pas le mur, le plafond, les arbres et les terres bien au delà ?

En d’autres termes, d’où vient la « limitativité » de l’être humain ? Ce caractère limitatif est-il inné ou acquis ? demanda t’il.

Pour vous éclairer en ces propos, je dirai ceci, vous ne voyez que ce que l’on vous a appris à voir. Aussi, votre esprit étend t’il son champ d’existence de manière illimitée. Il ne tient qu’à vous de percevoir les autres univers, entendez-vous ?

Puisque en vous même résident déjà des univers, des millions de milliards d’univers…

Ces cellules que vous abritez sont composées d’atomes sur lesquels vivent des créatures telles que nous. Ces atomes n’ont pas de conscience, ce sont des formes de vie minuscules qui les « conscientisent ». Le fait d’appréhender un monde en tant que réel le fait persister, le temps s’incurve étrangement alors. Croyez bien en ceci, vous êtes des êtres fort précieux et vos corps physiques recèlent des infinités de mondes …

Il ne tient qu’à vous de les reconnaître et de les explorer. Vous pouvez agir de la sorte, mes amis. Votre esprit est en mesure de plonger en des directions autres que le passé et le futur. De cette vaste étendue interne nait la perception des autres dimensions extérieures (exo-terrestres). Votre connaissance parfaite de votre soi permet à votre regard de porter bien au delà de la finitude de votre enveloppe physique.

Vous êtes prêts pour cela. Votre regard est illuminé, c’est l’ouverture qui s’agrandit dans votre cœur qui conditionne votre perception. Vos univers intérieurs sont subtilement reliés à l’extérieur, ils vous montrent la réalité des univers extérieurs sous une autre forme, plus parfaite. Soyez en conscients.

Un corps est avant tout un ensemble de cellules autoprogrammées et auto organisées. Beaucoup de ces programmes relèvent d’activités inconscientes….aussi des émotions. Nous devons dépasser de telles programmations, les effacer, puis les ré harmoniser lorsque cela est nécessaire. Beaucoup de comportements de la Terre de troisième densité sont automatiques. Les réactions ne sont point réfléchies, mais découlent d’un conditionnement subtil.

A présent, soyez en paix et le chemin s’ouvrira naturellement à votre regard, à votre cœur. Acceptez et aimez le présent de vos existences. Les barrières tomberont d’elles- même, les champs limitatifs internes et externes qui voilent votre vision s’effaceront. Alors, vous serez libres.

Je vous salue mes amis, vous avez toute mon affection. »

L’être radieux eut un doux sourire, alors il tendit les bras, et un repas exquis apparut.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Récits symboliques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article